Regions Hainaut

Le tribunal correctionnel de Charleroi obligé de reporter des audiences par manque d’effectifs

© © Tous droits réservés

Le procureur du Roi de Charleroi a décidé de mettre en place la remise des dossiers des personnes non détenues devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Selon Vincent Fiasse, procureur du Roi, un problème d’effectif au parquet de Charleroi est à la base de cette décision. La mesure, initialement prévue pour cette semaine, pourrait être prolongée la semaine prochaine.

Alors que le problème d’effectif existe depuis plusieurs mois, Vincent Fiasse explique que "La période actuelle de crise sanitaire n’arrange pas les choses. On doit faire face à des maladies, des quarantaines ou des magistrats qui attendent les résultats d’un test Covid. Les titulaires d’audience ne sont pas là et leurs remplaçants non plus".

Pour tenter de freiner ce phénomène, le procureur du Roi de Charleroi a décidé d’instaurer la remise des dossiers où les justiciables ne sont pas détenus pour la cause s’ils n’ont pas pu être préparés du côté du ministère public. "Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure de défendre correctement les intérêts de la société. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre cette mesure et d’en avertir la présidente du tribunal de première instance ainsi que Madame La Bâtonnière."

Les dossiers des personnes non détenues et prévus pour plaidoirie jeudi matin devant la 10e chambre correctionnelle ont été remis sur demande du ministère public. "À l’heure actuelle, seul le tribunal correctionnel est principalement concerné par ce problème d’effectif. Nous n’avons, par exemple, pas encore dû prendre cette mesure pour le tribunal de la jeunesse", a conclu le procureur du Roi.

Articles recommandés pour vous