Exposition - Musées

Le Trinkhall museum ouvrira ses portes le 20 mars prochain à Liège

Le MADmusée (rebaptisé Trinkhall museum) s'est constitué au fil du temps une collection internationale d'environ 3000 œuvres réalisées, pour la majorité, par des personnes handicapées mentales dans un contexte d'atelier.

© JESSICA DEFGNEE - BELGA

22 déc. 2019 à 13:00Temps de lecture2 min
Par Belga News

L’ouverture du Trinkhall museum (ex MADmusée), à Liège, est fixée au 20 mars 2020. Tout en poursuivant la démarche de mise en lumière de créations de personnes porteuses d’un handicap mental, la notion d’arts situés définira la nouvelle politique muséale, a indiqué mardi Carl Havelange, directeur artistique, à l’occasion d’une nouvelle visite du chantier.

Entamés en mai 2017, les travaux d’extension et de rénovation du MADmusée, implanté dans le parc d’Avroy à Liège, sont en phase finale. La nouvelle structure ouvrira ses portes le 20 mars 2020. La première exposition, jusqu’au 31 août, sera consacrée au visage. L’investissement s’élève à 2,8 millions d’euros, financés à 64% par la Fédération Wallonie-Bruxelles et 22% par la ville de Liège, propriétaire des lieux.

Le bâtiment, datant des années 60, n’était plus adapté et ne permettait pas de développer l’activité du Créahm, une association créée à Liège en 1979 en vue de révéler l’expression artistique des personnes porteuses d’un handicap mental. Reconnu depuis 2007 en tant que musée de catégorie B par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le MADmusée s’est constitué au fil du temps une collection internationale d’environ 3000 œuvres réalisées, pour la majorité, par des personnes handicapées mentales dans un contexte d’atelier.

Une surface d’exposition augmentée

Baptisée Trinkhall, la nouvelle infrastructure muséale a été créée au départ du bâtiment existant, qui a été entouré d’une membrane en polycarbonate translucide. Cette option, dont le rendu extérieur a autant d’adeptes que de détracteurs, a permis d’agrandir les lieux et de transformer la toiture-terrasse en salle d’exposition. La surface d’exposition passe ainsi de 100 à 500 m2.

Au rez-de-chaussée, le Trinkhall comprendra l’accueil, un espace d’exposition temporaire ainsi que le Trinkhall café (ex MADcafé) qui sera doté d’une terrasse en connexion avec le parc. À l’étage, on retrouve la salle dite champignon, soit un espace de 110 m2 ayant la particularité de reposer sur une colonne. Il y aura également des bureaux, un espace pédagogique, une salle d’exposition permanente sur l’ancienne toiture-terrasse ainsi qu’une "black box" destinée à des œuvres nécessitant d’être conservées dans des conditions particulières.

Plus d’informations sur le site web du Trinkhall museum.

Loading...

Sur le même sujet

Trinkhall : des œuvres sans filtre

N'oubliez pas le guide

Articles recommandés pour vous