Regions Liège

Le Troca, sauvé de justesse par la ville de Liège

La salle de spectacle, au bord du gouffre après dix-huit mois de pandémie, pousse un soupir de soulagement

© Trocadero Productions

04 janv. 2022 à 14:08Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

La société qui gère la salle du Trocadéro vient de recevoir la notification officielle de l’octroi d’une subvention communale de 15.000€; de l’argent qui tombe à pic, tant la situation économique de ce théâtre à revues de variétés s’est trouvée obérée par dix-huit mois de mesures sanitaires diverses, et des longues fermetures qui en ont résulté.

Selon le directeur, Michel Depas, "le spectacle de nouvel-an, que nous avons pu présenter au public, nous a permis de remettre nos comptes à zéro ; mais comment continuer à survivre sans le sou ? Nous avons même envisagé de demander au tribunal de l’entreprise de nous protéger de nos créanciers, en réorganisation judiciaire. La région wallonne ne fait rien, l’État fédéral ne fait rien, et, sans la ville de Liège, nous aurions dû arrêter ; quand y’a plus, y’a plus…"

Les frais fixes sont énormes, même sans dépenses de personnel, en chômage pandémique : il y a les primes d’assurances ; il y a le chauffage dans un bâtiment classé ; il y a le précompte immobilier, calculé sur un revenu cadastral très lourd. Les règles pour en être exonéré imposent huit mois d’interruption en continu sur l’année civile, et ça n’a pas été le cas : des négociations sont en cours. La firme qui a installé les nouveaux équipements de ventilation requis par le gouvernement a accepté d’échelonner sa facture, en plusieurs mensualités: la subvention qui vient d’arriver permet de tenir trois ou quatre mois.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous