Mobilité

Le vélo, première alternative à l'auto pour les Européens

Le vélo, première alternative à l'auto pour les Européens.

© Maskot

14 oct. 2022 à 12:00Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Alors que les dépenses liées à l'usage de la voiture explosent, les automobilistes français n'hésitent plus à mettre la pédale douce sur leurs déplacements et à opter parfois pour d'autres moyens de locomotion. Selon l'Observatoire Cetelem de l'automobile 2023, ils privilégient alors les mobilités douces, à commencer par le vélo, au détriment des transports en commun et du covoiturage, qui n'ont plus la cote.

Les transports en commun en perte de vitesse

Sur l'ensemble de l'étude, dans le monde, 34% des automobilistes interrogés utilisent également un vélo pour leurs déplacements, 21% un deux-roues motorisé et 4% une trottinette. Mais si l'on ne prend en compte que l'Europe, ils sont près d'un sur deux à utiliser le vélo (40% en France). Toujours en Europe, 36% avouent pratiquer les mobilités douces (marche, vélo, trottinette) bien plus qu'auparavant contre 19% qui déclarent l'inverse, les autres les utilisant plus ou moins autant.

Le vélo est le seul type de transport à afficher un meilleur score concernant un usage plus fréquent qu'avant.

"Le transport collectif a beaucoup souffert du Covid", selon le Directeur de l'Observatoire Cetelem, Flavien Neuvy. En effet, 24% des sondés avouent utiliser les transports en commun plus souvent qu'avant contre 28% qui les délaissent davantage. La tendance est encore plus flagrante en ce qui concerne le train (31% expliquent qu'ils le prennent moins aujourd'hui qu'avant), le car (34%), le covoiturage (38%) ou bien encore l'avion (45%). La peur du virus est manifestement encore présente et quitte à se passer de leur voiture, les automobilistes préfèrent voyager seuls, à vélo ou à trottinette.

 

L'Observatoire Cetelem de l'automobile 2023 a été réalisé en partenariat avec la société d’études et de conseil C-Ways. Les enquêtes sur le terrain ont été conduites par Harris Interactive, du 23 juin au 8 juillet 2022, dans 18 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Chine, Espagne, États-Unis, France, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni et Turquie) auprès de 16.600 personnes. En France, quelque 3.000 interviews ont été réalisées, contre 800 dans chacun des autres pays.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous