On n'est pas des pigeons

Le vin en canette cible les jeunes

Du vin en canette pour attirer les jeunes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le vin en canette, on en trouve chez nous ... oui oui ! Et c'est assez récent ! Depuis plus d'un an déjà, c'est surtout le rosé et le blanc qui sont les "stars" de ce packaging qui a déjà tout prouvé avec les softs et les bières.

Vin en canette
Vin en canette © RTBF

Mais, le vin en canette a-t-il un avenir ? Il semblerait bien que "oui" ! Surtout auprès des jeunes. "On n'est pas des pigeons" enquête.  

Frais, simple, packaging idéal pour les soirées

Si l'apparition des vins en canette est assez récente en Belgique, ils existent déjà depuis plusieurs années au Royaume-Uni et aux USA. Plusieurs centaines de marques y ont déjà trouvé leur clientèle. Delhaize distribue actuellement du rosé et du blanc effervescent. Depuis plus d'un an, quelques 120 000 canettes ont ainsi été vendues au prix de 2,99 euros. La cible ? Les jeunes.

Pour aller en soirée, c’est quand même plus simple les canettes.

Nous avons effectué un petit sondage dans les rues de Louvain-La-Neuve. Ces canettes semblent emporter une certaine adhésion : "En fait, j’aime bien. C’est frais, parce qu’on peut les mettre au frigo et tout. Je pense que ça pourrait être bien pour les soirées". Un peu plus loin : "Entre deux cours ou tout simplement se poser sur une place ici avec une petite canette, c’est assez simple et c’est frais. Ca change un peu de la bière traditionnelle en canette qu’on connaît". Ou encore : "Pour aller en soirée, c’est quand même plus simple les canettes, quoi , pour " claquer " et tout ça. C’est moins contraignant".

Un produit d'appel pour les jeunes

Jonathan Romain, professeur en marketing à l'IHECS, confirme : "Le cœur de cible, ce sont vraiment les jeunes. On parle ici des 18-25 ans: plutôt ceux qui ne sont pas habitués à boire spécialement du vin. Ils boivent plutôt de la bière. Et donc les grands producteurs de vin  - puisque ce sont eux qui sont derrière les canettes ici - essaient de les attirer, s’en servent comme d’un produit d’appel pour créer leur clientèle de demain". Les jeunes sont donc particulièrement visés.

De quelle manière ? Jonathan Romain : "C’est le côté nomade qui est visé, le côté moins formel aussi du vin que celui qu’ils peuvent connaître dans leur famille ou avec leurs parents. Et puis le côté pratique : on le boit frais. Et surtout le packaging en aluminium est le packaging le plus eco-friendly au monde, bien plus que le verre encore. Il peut se recycler à l’infini et ça, ça parle aux jeunes. Et donc, ce côté informel et en plus écologique, ça c’est " bingo " par rapport à la cible"

Vin en canette
Vin en canette © RTBF

Consommation rapide

Le produit semble séduisant pour une consommation rapide. Plus de tire-bouchon, plus de verres, pas de vaisselle. Mais qu’en est-il du goût ? Voyons ça avec un professionnel. Simon Vanguchte est sommelier chez Wine&More en région namuroise. Le vin c'est une passion. Et pour lui, le vin en canette, c'est une première. Premier test avec un vin blanc effervescent : "C'est facile. Ce n'est pas une prise de mousse naturelle. Le côté gazéifié, comme on l'a vu sur l'étiquette, se ressent assez bien. Bien frais , c'est encore assez chouette à boire". 

"Un léger goût métallique"

Second test : toujours en canette, un rosé c'est mieux ? Simon n'est toujours pas emballé :"Exact ... de nouveau pas ! Le packaging fait sans doute le travail. C'est ça qui va être mis en avant. Ce n'est pas forcément la qualité du vin. Ce n'est sans doute pas le but recherché non plus". 

Troisième test : entre la bouteille et la canette, pour un même rosé, quel est le choix de Simon  ? "C'est quand même meilleur dans le verre. L'aération, le visuel, on déguste d'abord avec les yeux. On voit ce qu'on boit, on sait ce qu'on boit. Ici, en canette je n'aurais pas pu savoir que c'est un rosé de gris ... dans le verre je sais tout de suite à quoi m'attendre. Et au goût, il y a quand même un léger goût métallique de la canette qui fait que ça trompe un peu sur le côté gustatif".

Cher ?

Le secteur vinicole cherche à exploiter tous les segments du marché. La canette, c'est plus jeune et c'est pratique. Mais si vous ne voulez pas boire beaucoup de vin, si vous ne voulez pas boire toute une bouteille, il y a aussi des petites bouteilles et c'est moins cher :

  • 4,76 euros / litre pour la petite bouteille
  • contre 11,96 euros/litre pour la canette. 

Alors, verre ou canette ? A vous de choisir !


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Articles recommandés pour vous