Exposition - Accueil

"Le Violon d’Ingres" de Man Ray bientôt aux enchères

"Le Violon d’Ingres" de Man Ray est estimé entre 5 et 7 millions de dollars.

© Photographie Image Courtesy of Christie’s © "The Surrealist World of Rosalind Gersten Jacobs & Melvin Jacobs" sale

16 févr. 2022 à 13:16Temps de lecture2 min
Par AFP

C’est l’une des photos emblématiques de l’artiste américain Emmanuel Radnitzky, dit Man Ray. Le tirage original de son fameux cliché, "Le Violon d’Ingres", sera mis en vente en mai chez Christie’s. Il pourrait établir un nouveau record pour une œuvre photographique aux enchères.

Dans ce cliché, Man Ray métamorphose le corps nu d’une femme en violon. Il s’agit de celui d’Alice Ernestine Prin, aussi connue sous le pseudonyme de Kiki de Montparnasse. C’est par l’intermédiaire d’une artiste russe qu’il fera la connaissance de celle qui sera sa muse et sa compagne pendant plus de cinq ans. Man Ray l’immortalise dans une image devenue icône, qu’il conservera dans ses archives personnelles jusqu’en 1962.

Cette photographie en noir et blanc rejoindra ensuite la collection d’art de Rosalind Gersten Jacobs et Melvin Jacobs. Acheteuse de mode américaine, Rosalind a fait la connaissance de Man Ray grâce au galeriste William Copley et sa femme Noma. Cette rencontre a non seulement marqué le début de sa carrière de collectionneuse, mais aussi le début d’amitiés avec des artistes tels que Marcel Duchamp, René Magritte, Max Ernst, Dorothea Tanning.

"Ces artistes étaient des mentors qui ont non seulement inspiré et guidé mes parents, mais qui ont également joué un rôle essentiel dans la constitution de la collection. L’acquisition de presque chaque pièce est liée à une histoire unique et intime", a confié Peggy Jacobs Bader, la fille du couple de collectionneurs, dans un communiqué. La collection d’art des Jacobs sera dispersée aux enchères lors d’une grande vente dédiée que Christie’s organise en mai au Rockefeller Center à New York. Elle pourrait rapporter plus de 20 millions de dollars.

Loading...

De possibles nouveaux records

"Le Violon d’Ingres" de Man Ray est, à lui seul, estimé entre 5 et 7 millions de dollars. Ce cliché pourrait établir un nouveau record pour le photographe américain. Il est actuellement établi à 3 millions de dollars, suite à la vente d’une édition originale de "Noire et Blanche" en 2017 chez Christie’s à Paris. Si "Le Violon d’Ingres" dépasse son estimation basse, il pourrait également devenir l’œuvre photographique la plus chère jamais vendue aux enchères. Il détrônerait ainsi "Rhein II" d’Andreas Gursky, adjugé 4,3 millions de dollars en 2011 chez Christie’s à New York. "En tant que photographie, c’est une œuvre sans précédent sur le marché de l’art. Nous sommes fiers de nous occuper de sa vente", a déclaré Darius Himes, spécialiste international de la photographie chez Christie’s.

Depuis longtemps, Man Ray est l’un des photographes les plus appréciés des collectionneurs d’art. Ses œuvres doublent ou triplent souvent leurs estimations, malgré quelques controverses. La preuve avec les 188 lots que Christie’s a proposé aux enchères l’année dernière lors de la vente "Man Ray et les surréalistes. Collection Lucien et Edmonde Treillard".

L’événement a été un succès et a rapporté un montant total de 5,9 millions d’euros grâce à la participation de 332 enchérisseurs de 23 pays. Mais le trust chargé de défendre l’œuvre de Man Ray a affirmé que la maison de vente n’avait pas de titre de propriété pour la quasi-totalité des lots dispersés. Des accusations qu’avait vivement contestées Christie’s.

Sur le même sujet

Une statue d’Antonio Canova récemment retrouvée dans un jardin britannique est à vendre

Exposition - Accueil

"Tête de femme (Fernande)", la première sculpture cubiste de Pablo Picasso est à vendre

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous