Regions Flandre

Le Zwin a été étendu et beaucoup d’espèces d’oiseaux et de poissons s’y sont installées

Une illustration montre des oiseaux la réserve naturelle "het Zwin" à Knokke, près de la côte belge et de la frontière avec les Pays-Bas, samedi 6 octobre 2018.

© PHOTO BELGA NICOLAS MAETERLINCK

20 oct. 2022 à 11:59Temps de lecture2 min
Par Belga

L’extension du Zwin en 2019 a entraîné l’installation de nombreuses espèces de poissons et d’oiseaux dans la réserve naturelle de Flandre occidentale, ressort-il jeudi d’une étude de suivi transfrontalière menée par la province néerlandaise de Zélande en collaboration avec l’Agence flamande pour les services maritimes et côtiers ainsi que l’Agence flamande pour la nature et les forêts.

Grâce au percement de l’Internationale Dijk (digue internationale) en 2019, le Zwin s’est étendu de 120 hectares à la frontière belgo-néerlandaise. Ces travaux étaient nécessaires pour rendre la réserve plus sûre, plus grande et augmenter son intérêt en tant que réserve naturelle. L’étude a évalué ce projet à travers un suivi écologique, abiotique et de salinisation de l’extension du Zwin.

Les premiers résultats montrent que des plantes pionnières comme la salicorne et la soude maritime ont rapidement colonisé l’ancien polder et, en 2021, un quart de la zone s’était transformé en pré-salé. La majeure partie de l’extension du Zwin reste cependant constituée de vasières nues, de ravines et de basses terres remplies d’eau de mer et abritant des communautés d’invertébrés vivant sur le fond.

Les anguilles se sont installées au nouveau Zwin.
Les anguilles se sont installées au nouveau Zwin. © Getty images

Plusieurs espèces de poissons, dont l’anguille, le flet, le mulet porc, le sprat et le bar ont élu domicile dans la zone. "La capture de poissons juvéniles et adultes montre que l’extension du Zwin est utilisée par ces espèces comme zone d’approvisionnement en nourriture et de reproduction", indique l’Agence flamande pour la nature et des forêts.

La région est également devenue un "paradis pour les oiseaux". Des spatules, des aigrettes garzettes, des goélands et des sternes ont désormais élu domicile au Zwin. La zone est également importante pour les oiseaux migrateurs comme les canards et les échassiers. Pour l’huîtrier pie, l’avocette, le pluvier argenté, le bécasseau variable, le chevalier gambette et le pluvier à bec dévié, "l’extension du Zwin s’est immédiatement imposée comme l’une des zones d’hivernage les plus importantes de Belgique, si ce n’est la plus importante", affirme l’étude. La zone attire également les oiseaux nicheurs.

L’étude de suivi montre enfin que la restauration de l’habitat, la préservation de la nature et l’inondation plus fréquente et prolongée de la plaine du Zwin sont bénéfiques non seulement pour les plantes, mais aussi pour les animaux.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous