Belgique

L’école industrielle de Jumet fait peau neuve

La structure de la façade est restée la même mais a été grandement modernisée

© IGRETEC

L’école industrielle de Jumet fait partie de l’histoire de la commune Carolo. Implanté depuis 150 ans, un coup de jeune était plus que nécessaire et c’est maintenant chose faite. La Ville de Charleroi et IGRETEC ont mené un large projet de rénovation et de modernisation.

Une transformation époustouflante
Un bâtiment que le temps avait usé

De nombreux problèmes du passé

La nostalgie n’avait plus sa place et le moment du changement était venu. L’isolation des fenêtres, de la toiture et du bâtiment dans son ensemble était obsolète. A ces problèmes, s’ajoutaient aussi des problèmes d’optimisation de l’espace, de la lumière naturelle ou encore de ventilation. Le chantier a donc été faramineux et il a fallu prendre le taureau par les cornes. De nombreuses études menées par IGRETEC ont permis d’évaluer les meilleures solutions et de les mettre en place. Nouveaux châssis, nouveau vitrage, nouvelle toiture, système de ventilation, vannes thermostatiques… Une refonte et une rénovation globale ont été opérées. A noter aussi que ce n’est pas simplement une victoire humaine mais aussi écologique et économique. Des premiers chiffres ont révélé que 30% d’électricité et 70% de gaz sont économisés grâce à ces travaux. Soit une économie annuelle de plus de 20.000 euros.

 

Opération réussie

Après plus d’une année de travaux, la nouvelle version de l’école industrielle de Jumet est accessible à tous. Tous, car mis à part les 300 étudiants présents quasi quotidiennement, l’école accueille aussi un grand nombre d’activités différentes : des clubs de seniors, une bibliothèque, des remédiations, une classe d’aide aux devoirs… En comptant toutes ces activités annexes, c’est 450 personnes qui transitent chaque jour dans l’établissement. Toute une communauté est donc ravie de pouvoir profiter des lieux version 2022.

 

L’intérieur a aussi eu droit à un coup de frais
Certains éléments d’origines comme le carrelage sont toujours là

Sur le même sujet

La démolition de l’église de Lodelinsart va pouvoir se poursuivre

Regions

Ville-Haute de Charleroi : quelques semaines de patience et les premières rues seront libérées

Info

Articles recommandés pour vous