Education

L’école Steiner de Charleroi menacée de fermeture

Salle de classe de l’école Steiner Charleroi

© Ecole Steiner Charleroi

12 sept. 2022 à 16:19Temps de lecture2 min
Par Valérie Labonne

Ouverte depuis 4 ans, l’école Steiner de Charleroi est menacée de fermeture. Cet établissement qui propose une méthode alternative et accueille des élèves avec des exigences particulières n’a pas réussi à atteindre l’objectif de 110 élèves fixé par la communauté française de l’enseignement. Sans une décision de la ministre de l’Éducation, l’école sera obligée de fermer le 1er octobre prochain, laissant ainsi 85 élèves sur le carreau.

 

L’école Steiner de Charleroi a ouvert ses portes en septembre 2019. Elle propose une approche différente des apprentissages. Ce sont les enfants qui sont acteurs de leur scolarité avec un accent sur l’aspect artistique, la gestion des émotions et de nombreuses activités organisées en extérieure. Mais cette année, elle risque la fermeture 1 mois seulement après la rentrée scolaire.

Selon les règles imposées par la fédération de Wallonie-Bruxelles dans l’enseignement, les effectifs sont fixés selon la densité de population au kilomètre carré. Pour l’école Steiner, il est fixé à 50 la première année, puis à 80 la deuxième et enfin l’école doit atteindre pour cette année les 110 élèves. Mais après la rentrée du 29 août seuls 85 élèves y sont scolarisés.

La directrice de l’école que nous avons jointe, Meredith Limage nous explique qu’elle n’a pas réussi à atteindre les objectifs, d’abord à cause de la crise sanitaire, puis à cause d’un creux de natalité.

Il lui manque plus de 25 élèves, mais avec les dérogations qui ne sont plus possibles, la fermeture semble inéluctable.

Couloir Ecole Steiner Charleroi
Couloir Ecole Steiner Charleroi © – Ecole Steiner Charleroi

85 enfants risquent de se retrouver sans école.

Il s’agit de la seule école avec pédagogie alternative dans le secteur de Charleroi. Elle compte 3 classes de maternelle et 4 de primaire et accueille des enfants aux profils particuliers. Il y a notamment des enfants qui ont des troubles de l’apprentissage. Il y a également des élèves avec des problèmes de comportements, des enfants autistes et d’autres qui souffrent de phobie scolaire. Tous ces enfants et leurs parents sont venus chercher dans cette école ce qu’ils n’ont pas trouvé dans le système traditionnel.

La seule solution pour maintenir l’ouverture de son établissement est que la ministre de l’Éducation, Caroline Désir, rédige une note verte qui lui permettrait d’obtenir une dérogation. C’est pourquoi elle lui a fait parvenir une lettre en ce sens ce lundi 12 septembre.

Si rien n’est fait avant le comptage des élèves le 30 septembre prochain, l’école sera définitivement fermée dès le lendemain, le premier octobre, laissant ainsi les 85 élèves et leurs familles sans solution.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous