Regions Hainaut

L’écoute active pour soulager de la solitude du confinement

© Tous droits réservés

"Télé-Accueil bonjour ! En quoi puis-je vous aider ?" Pendant plusieurs heures, Marion va enchaîner les appels. Elle est "écoutante" pour le centre Télé-Accueil de Mons. Pendant plusieurs heures, c’est là qu’elle répond anonymement et bénévolement aux appels de personnes qui se sentent seules. Au téléphone, elle prend le temps de connaître la personne et d’entendre son problème. Surtout, elle évite de donner des conseils, elle préfère appliquer l’écoute active.

"La personne que je ne connais pas me livre une partie de son histoire en quelques minutes. Mon rôle est vraiment de ressortir des éléments importants dans son témoignage qui lui permettront de voir ce qu’elle a mis en place ou tenter de mettre en place pour trouver une solution. C’est vraiment l’idée de partir du principe que la personne a les ressources en elle pour régler son problème. Surtout ne pas croire qu’on peut régler le problème pour elle", explique Marion (prénom d’emprunt pour respecter son anonymat), écoutante depuis 10 ans chez Télé-Accueil.

Etre présent et se concentrer sur les propos de l’autre

Pour bien comprendre ce qu’est la technique d’écoute, il faut prendre l’exemple d’un ami qui a perdu un proche. "Si vous vous rendez au funérarium pour lui apporter votre soutien, il sera inopportun de lui dire "change toi les idées, va au cinéma…". Dans ce cas-là, on a généralement très peu de mots, mais on est là, on est présent. On ne détourne pas le regard. L’écoute c’est ça, être présent et se concentrer sur les propos de l’autre", ajoute Marianne Maas, psychologue qui supervise les bénévoles de l’asbl Télé-Accueil.

Généralement, les appels concernent des questions de solitude, les difficultés relationnelles avec les proches ou encore la gestion de la santé mentale. "Lors de mes appels, je vais surtout vous reconnaître le droit de pas être bien dans votre situation. La première des choses est de comprendre. Il faut vraiment se mettre à la place de l’autre. Après, il faut accepter que tous les problèmes ne sont pas solubles, surtout pas en un appel. L’idée est vraiment d’apaiser la personne ponctuellement, mais cela ne s’inscrit pas dans un suivi", insiste Marion.

Une technique accessible à tous

Avec environ 400 appels par jour, mais seulement 300 bénévoles disponibles sur ses 6 centres, Télé accueil cherche urgemment des volontaires à former pour accompagner la détresse
Avec environ 400 appels par jour, mais seulement 300 bénévoles disponibles sur ses 6 centres, Télé accueil cherche urgemment des volontaires à former pour accompagner la détresse © RTBF

Les écoutants sont formés pendant plusieurs heures par des professionnels pour développer leurs compétences d’écoute. "On forme les candidats écoutants avec des jeux de rôles. Nous les confrontons à des personnes qui ont des problématiques diverses : des personnes avec des idées suicidaires, des personnes seules ou qui vivent de la violence conjugale. Nous invitons nos candidats à s’arrêter sur la personne et non sur la problématique évoquée", Marianne Maas, psychologue formatrice à l’écoute.

La crise sanitaire accentue le phénomène de solitude. Un des remèdes à ce sentiment pourrait être l’écoute active. La technique pourrait être transmise à d’autres corps de métiers en contact avec des personnes fragiles comme les policiers ou les médecins par exemple. "Il s’agit vraiment de la psychologie humaniste. Cette formation est accessible à tous. C’est une trajectoire que l’on peut faire prendre à n’importe quelle personne qui souhaite développer ses capacités d’écoute et son humanité. On en a vraiment besoin dans une société où certains se sentent vraiment en détresse", Hugo Lantair, directeur de Télé-Accueil Hainaut.

Avec environ 400 appels par jour, mais seulement 300 bénévoles disponibles sur ses 6 centres, Télé-Accueil cherche urgemment des volontaires à former pour accompagner la détresse. Le numéro de Télé accueil est le 107. Il est gratuit, confidentiel et accessible 24 heures sur 24.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous