Vuelta - Cyclisme

Lefevere sur le maillot rouge d’Evenepoel : "Le maillot est beau mais c’est aussi un cadeau empoisonné"

© © Tous droits réservés

Ce jeudi, Remco Evenepoel a assené un sérieux coup de bambou sur la concurrence, lors de la 6e étape de la Vuelta. Le coureur belge de 22 ans a pris la deuxième place au sommet du Pico Jano, et a endossé le maillot rouge de leader de la Grande Boucle espagnole. Une démonstration qui lui a permis de prendre plus d’une minute à Primoz Roglic au classement général.

Patrick Lefevere s’est exprimé chez nos confrères de Het Laatste Nieuws. Le big boss du Wolfpack était heureux du beau coup de force de son louveteau, même si ce maillot arrive peut-être un peu trop dans l’escarcelle de l’équipe belge : " Le maillot de leader est magnifique, mais l’avoir si tôt dans un grand tour, cela peut-être un cadeau empoisonné. L’équipe a déjà dû dépenser beaucoup d’énergie ces derniers jours pour garder Remco devant et devra travailler encore plus dans les prochains jours. J’espère que cette performance donnera des ailes à ses coéquipiers".

" J’imagine bien la ferveur qui doit gagner toute la Belgique, mais il faut rester calme"

Si Patrick Lefevere ne s’attendait pas à devoir porter le poids de la course après 6 étapes, il reste ébahi par la performance d’Evenpoel : "Remco a pris l’initiative tout seul, et tous les grands favoris sont sortis de sa roue, à l’exception d’Enric Mas. Le plus important à présent est que Remco ne perde pas de temps jusqu’à lundi (ndlr : jour de repos) sur des concurrents directs comme Roglic, Mas, Hindley ou Almeida."

Malgré le "Remco Show" de ce jeudi, Lefevere veut garder les pieds sur terre. Il n’a pas changé ses objectifs de début de Vuelta pour Evenepoel, à savoir gagner une victoire d’étapes et signer un top 10 : " J’imagine bien la ferveur qui doit gagner toute la Belgique, mais il faut rester calme. Remco n’a toujours pas remporté de victoire d’étape et pourrait avoir une autre mauvaise journée. Je ferai pour la première fois le point mardi, après le long contre-la-montre" a conclu le patron de la Quick-Step. 

Sur le même sujet

Quatre nouveaux abandons, dont trois pour covid-19 sur les routes de la Vuelta

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous