Politique

L’effet de la baisse de TVA sur le gaz et l’électricité est déjà anéanti par la hausse des prix de l’énergie

© Tous droits réservés

26 avr. 2022 à 10:21 - mise à jour 26 avr. 2022 à 16:06Temps de lecture4 min
Par Jean-François Noulet, avec S. Lepage

C’est la VREG, le régulateur flamand de l’énergie qui s’est penché sur les chiffres. La VREG a calculé l’effet de la hausse de prix de l’électricité et du gaz pour une famille flamande moyenne. Le régulateur conclut à un record absolu pour le mois d’avril. Chiffres à l’appui, la VREG démontre que ce que les ménages ont gagné grâce à la baisse de TVA décidée par le gouvernement fédéral pour atténuer le coût de la facture est déjà compensé par l’augmentation des prix de l’énergie. Le raisonnement vaut aussi pour le reste du pays.

L’effet "baisse de la TVA" aura duré un mois

La baisse de la TVA de 21% à 6% sur l’électricité et le gaz n’aura pas permis longtemps d’éviter un lourd impact de l’augmentation des prix de l’énergie sur le pouvoir d’achat des ménages.

En Flandre, le régulateur flamand de l’énergie, la VREG vient de publier des chiffres.

La VRT les a relayés ce mardi. L’augmentation des prix de l’énergie est telle qu’elle contrebalance l’effet baisse de TVA voulu par le gouvernement. Ce que le régulateur flamand constate vaut aussi pour Bruxelles et la Wallonie puisque l’augmentation des prix de l’énergie est identique dans les trois régions.

Si l’on prend l’électricité, par exemple, l’entrée en vigueur de la baisse de la TVA n’aura permis de faire sentir ses effets que pendant un mois. Pour une famille flamande moyenne, le mois passé, le passage de la TVA de 21 à 6% avait permis un gain de 237 euros sur une base annuelle. Depuis, le prix de l’électricité a à nouveau fortement grimpé. Pour la même famille moyenne, il ne s’agit plus d’un gain, mais d’une augmentation de 240 euros sur base annuelle.

Même en ne payant que 6% de TVA, les tarifs étant plus élevés, la facture moyenne d’une famille est plus salée qu’en février, avant l’entrée en vigueur de la réduction de la TVA.

Selon le régulateur flamand de l’énergie, une famille qui conclut un contrat aux conditions du mois d’avril devra payer, en moyenne, 1708 euros pour l’année, ce qui constitue, selon la VREG, un nouveau record. En mars, l’effet baisse de la TVA et les tarifs en vigueur à ce moment-là permettaient d’espérer "limiter" la facture à 1468 euros pour l’année.

Pour le gaz, c’est même pire, car les prix ont encore plus flambé que ceux de l’électricité, annulant d’autant plus tout effet "baisse de la TVA". Une famille flamande qui a conclu un contrat de gaz naturel en avril doit s’apprêter à payer 3659 euros pour sa consommation annuelle, de quoi battre légèrement le record de janvier.

Les mesures prises par le gouvernement ne sont donc plus suffisantes pour contre l’augmentation des prix de l’énergie. "Les mesures qui ont été décidées n’ont pas permis de baisser la facture des ménages", constate Charlotte de Montpellier, économiste chez ING. "Cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas eu d’effets. Si elles n’avaient pas été mises en place, on aurait une augmentation plus importante de la facture des ménages", poursuit l’économiste. Les mesures ont donc permis de limiter la hausse. "Malheureusement, l’évolution à l’international sur les marchés a fait que les prix de l’énergie ont fortement augmenté et cela n’a pas permis de compenser cette très forte hausse", ajoute Charlotte de Montpellier. Cela pénalise d’autant plus la Belgique car elle doit importer une bonne partie de son énergie.

Les autorités belges ont-elles encore une marge de manœuvre pour réduire la facture énergétique des ménages ?

Pour comprendre de quelles marges de manœuvre les autorités belges disposent éventuellement pour soutenir les ménages face à l’augmentation des prix de l’énergie, il faut d’abord bien noter que "le choc énergétique qu’on observe actuellement est un choc défavorable à la Belgique", explique l’économiste Charlotte de Montpellier, "parce qu’on importe notre énergie" et que "c’est comme une taxe qui nous vient de l’étranger et qu’on doit payer".

Alors, le gouvernement pourrait mettre en place "des chèques plus importants, des baisses de TVA plus importantes etc, mais cela aurait un coût très important pour les finances publiques", explique Charlotte de Montpellier. Le gouvernement sera donc vite coincé par les contraintes budgétaires et s’exposerait à devoir réduire d’autres dépenses budgétaires ou à taxer plus dans d’autres domaines.

D’autres pays ont mis en place des mesures pour soutenir les ménages les plus en difficulté. "Par exemple, en France, des mesures ont été mises en place qui sont relativement efficaces pour freiner la hausse des prix de l’énergie, de l’électricité et du gaz. C’est le bouclier tarifaire", explique Charlotte de Montpellier. Mais, ajoute-t-elle, "c’est surtout possible parce que la France est productrice de son électricité grâce au parc nucléaire assez important". "La France est exportatrice nette d’électricité", précise l’économiste d’ING. "Donc, elle a une marge de manœuvre budgétaire pour mettre en place des protections plus importantes", explique Charlotte de Montpellier.

Rien à voir donc avec la Belgique où les politiques d’aide en matière de factures énergétiques ont un coût plus important sur les finances publiques.

Consolation pour les Belges : l’indexation automatique des salaires et des allocations. "Cela veut dire que les revenus suivent l’évolution du coût de la vie. On sait que ce n’est pas parfait. On sait qu’il y aurait moyen d’améliorer le système d’indexation automatique et qu’il ne suit pas parfaitement et directement les hausses des prix de l’énergie, mais il y a quand même quelque chose d’automatique qui existe", conclut Charlotte de Montpellier, économiste chez ING.

 

Georges Gilkinet propose de réduire la TVA sur l'énergie à 6 % pour tous

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous