Tour de France

Lelangue : "On vise toujours les victoires d'étapes mais avec moins de pions"

Lelangue sur les malheurs de Lotto-Soudal

© © Tous droits réservés

30 août 2020 à 12:25 - mise à jour 30 août 2020 à 12:25Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec Jérôme Helguers, envoyé spécial sur le Tour

Lotto-Soudal a perdu Philippe Gilbert et John Degenkolb dès la première étape du Tour de France. L'équipe belge a perdu deux cartes et accuse le coup ce dimanche mais elle conserve ses objectifs initiaux. 

"On grimace, on est déçu mais d’un autre côté on n’est qu’au deuxième jour du Tour de France et on va continuer à se battre", tente de positiver John Lelangue.

Le manager accumule les coups durs ces derniers jours mais refuse de parler de malédiction. "Il y a eu la perte de Tim Wellens la semaine dernière et puis les chutes à répétition. Quand on a cinq coureurs qui vont au sol et deux qui ont des blessures un peu plus graves et qui sont contraints d’abandonner ce n’est pas le Tour qu’on avait espéré".

Pour la troisième fois en quatre ans, Philippe Gilbert est contraint à l'abandon. "Philippe était en grande forme pour ce Tour comme John Degenkolb. Quitter le Tour dès le premier jour, en plus sur ses routes d’entraînement, c’est une grande déception."

Il va falloir digérer. "On ne va pas se précipiter. Il a déjà eu ce genre d’incident (en 2018, ndlr). La fracture n’est pas déplacée et peut se consolider. La saison est longue et on va voir quand on peut reprendre. Quoi qu’il arrive on vise toujours les classiques avec lui."

Malgré les coups durs, les ambitions de Lotto-Soudal restent inchangées. "On part avec les mêmes objectifs mais avec moins de pions à jouer. La 3e et la 5e étapes peuvent nous convenir avec Caleb. On vise toujours les victoires d’étapes mais avec moins de pions"

Articles recommandés pour vous