RTBFPasser au contenu
Rechercher

Outside

L’enfant Mozart, un spectacle de marionnettes, une initiation musicale poétique et magique

Caroline Veyt vous propose emmène au Théâtre royal du Péruchet, pour un spectacle de marionnettes consacré à Mozart. Une première porte d’entrée vers l’univers du compositeur pour les tout-petits.

Un éveil musical accessible dès 3-4 ans

L’enfant Mozart est un spectacle de marionnettes mais également une initiation musicale et qui contient une jolie part de rêve, de magie, si chères aux enfants.

Les représentations ont lieu dans un écrin que vous avez peut-être fréquenté dans vos jeunes années, une véritable institution bruxelloise fondée en 1929, le Théâtre royal du Péruchet. Un théâtre qui depuis 1968 est installé dans une jolie fermette blanche située sur la commune d’Ixelles, à quelques enjambées de l’Hippodrome de Boitsfort.

La spécificité du théâtre, c’est de travailler avec des marionnettes à fil.

Et le spectacle que le Péruchet propose ce week-end s’intitule L’enfant Mozart. Un enfant béni des dieux. Il est conçu comme une initiation, un éveil musical accessible dès 3-4 ans. On nous présente des personnages, mais aussi des instruments de musique. Et comme cela s’adresse aux plus jeunes – et jusqu’à la fin des primaires – l’histoire est racontée comme un conte de fées.

Mozart en conte de fées

Le spectacle se concentre sur l’enfance du jeune prodige, sur une période qui va de ses 3 à ses 10 ans environ. On évoque ses voyages et ses professeurs. Mozart a été très bien entouré, parce qu’aussi doué soit-il, s’il n’avait pas été pris en charge dès son plus jeune âge, son talent aurait mis beaucoup plus de temps à se révéler.

Dans le spectacle, on nous présente trois des professeurs qui ont accompagné son enfance ; le premier est bien évidemment son père, Léopold, lui-même violoniste, compositeur et professeur de musique. Il comprend très vite que son fils a des dons merveilleux pour la musique ; le jeune prodige a l’oreille – et probablement la mémoire – absolue. Il subjugue tout le monde et Léopold lui donne ses premières leçons de clavecin autour de sa cinquième année. Suivront le violon, l’orgue et la composition.

Mozart aura la chance d’exposer son talent à travers toute l’Europe ; il a 6 ans quand son père l’entraîne dans un long périple musical de plusieurs années. Partout, il suscite l’admiration et il se nourrit aussi, des rencontres et de la musique qu’il découvre dans d’autres pays.

Les autres professeurs qu’il rencontrera en chemin sont Johann Schobert à Paris et Johann Christian Bach à Londres, qui n’est autre que le fils cadet de Jean-Sébastien. Il lui fait découvrir entre autres le pianoforte et l’opéra italien !

Le parti pris dans ce spectacle, c’est de ne pas faire parler les personnages. On prend de la distance vis-à-vis de cet enfant musicien. Il y a donc un narrateur, et pour que l’histoire soit féerique, on a ajouté des personnages. On découvre ainsi la Fée de la musique qui sort d’un clavecin et qui va l’accompagner tout au long de son voyage, elle va veiller sur lui. Il y a aussi le Monstre sourd. Les enfants sont invités à participer vocalement aux transitions entre les différentes scènes. On est évidemment accompagné tout au long du voyage par la musique de Mozart. On baigne dans un bel univers et c’est avec cette beauté que le Péruchet voudrait que l’on ressorte du spectacle.

Les représentations ont lieu à 15h ce samedi 12 et dimanche 13 février et elles durent environ 45 minutes, ce qui vous permet d’y emmener les petits dès 3-4 ans et les plus grands aussi, évidemment ! Un bel éveil musical en perspective.

Pour plus d’infos, pour les réservations, rendez-vous sur le site du Théâtre royal du Péruchet.

Sur le même sujet

Requiem de Mozart : l’histoire de sa composition racontée en vidéo animée

Journal du classique

Pinocchio et ses copains débarquent au JEM festival

Bruxelles Matin

Articles recommandés pour vous