RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique

"L’enfer" de Stromae peut sauver des vies selon les psychiatres

19 janv. 2022 à 12:33 - mise à jour 19 janv. 2022 à 13:14Temps de lecture2 min
Par Fanny Guéret

Stromae a touché le public en plein cœur en chantant ses "pensées suicidaires" dans son nouveau titre L’enfer. Plusieurs psychiatres ainsi que le directeur de l’OMS ont salué sa prestation surprenante et intense au JT de TF1. Une intervention largement médiatisée qui a permis de libérer la parole sur le "sujet difficile" voire tabou du suicide.

Le coup de maître de Stromae le dimanche 9 janvier au JT de TF1 a été suivi en direct par 7 millions de téléspectateurs et visionné depuis plus de 11 millions de fois sur les réseaux sociaux. Depuis, Stromae est au cœur de toutes les discussions avec cette chanson, qui a ensuite été accompagnée d’un clip qui compte aujourd’hui plus de 12 millions de vues sur YouTube.

Si quelques critiques ont été émises, de la part de quelques médias et d’un violent clash du rappeur Booba, cette performance a eu un effet bénéfique salué par le monde de la médecine et en particulier par celui des maladies mentales. Depuis ce fameux 9 janvier, les appels au 3114 (le numéro national de prévention du suicide en France) ainsi que les prises de rendez-vous chez les psychiatres ont littéralement explosé.

Et sur les réseaux sociaux, même le directeur de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a remercié Stromae d’avoir "abordé le sujet difficile du suicide": "Tellement important de demander de l’aide si vous en avez besoin " a-t-il souligné.

 

Loading...

L’avis des professionnels de la santé

Interrogé sur BFMTV, Charles-Edouard Notredame, psychiatre pour enfants et adolescents au CHU de Lille et coordinateur adjoint du 3114, parle d’une "hausse sensible des appels" suite à sa prestation au JT : "Il y a des gens qui nous appellent et qui font référence explicitement au fait qu’ils ont vu Stromae à la télé. De manière très claire, on a un effet Stromae. Il a pu manifester ou exprimer ses difficultés et ça les a encouragés, ça a libéré une forme de parole".

Le psychiatre se réjouit que la performance de Stromae soit "une opportunité assez extraordinaire": "Ça fait très longtemps qu’on milite pour le fait que la parole se libère autour des idées suicidaires et du suicide. L’idée de ne pas en parler, c’est que ça fait peser sur les personnes qui en souffrent un sentiment de honte et de culpabilité. […] Le fait qu’une célébrité puisse en parler aussi clairement, c’est de nature à favoriser la parole ".

Stromae
Stromae Capture JT TF1

Même son de cloche chez Nicolas Rainteau, psychiatre au CHU de Montpellier, qui salue l’énorme retentissement de la performance du chanteur belge : "L’impact qu’a eu Stromae en trois minutes, je ne l’aurais jamais en une vie de psychiatre ! Ceux qui ont connu la dépression savent que ce n’est pas évident d’en parler. Lui décide de le faire. Franchement, on prend le cadeau" écrit-il sur son compte Twitter.

Il précisera ensuite dans les colonnes du Parisien : "Qu’un artiste aussi adulé, respecté et talentueux parle en son nom d’un sujet aussi tabou et caché, cela a forcément un impact énorme. D’abord, cela prouve que cela peut arriver à tout le monde et apporte une certaine "normalité" à ceux qui en souffrent. Comme quand Mariah Carey parle de son trouble bipolaire, cela montre aussi qu’on peut vivre avec et être une star". Ainsi, selon lui, la chanson L’enfer peut sauver des vies en aidant certains à déculpabiliser et d’autres à sortir du silence ".

Chez nous, vous pouvez appeler la ligne d’écoute du Centre de Prévention du Suicide H24 au 0800/ 32 123.

Sur le même sujet

L'homme qui a vu Stromae au Palais 12 (parmi 8 999 spectateurs) raconte !

On n'est pas des pigeons

Concert évènement à Bruxelles : le grand retour de Stromae

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous