Icône représentant un article video.

Monde Europe

L’envoyé spécial de CNN montre l'installation de soldats russes dans un aéroport militaire près de Kiev

Loading...
24 févr. 2022 à 16:33Temps de lecture1 min
Par M.-L.M. et D.F. avec agences

L’envoyé spécial de la chaîne américaine CNN a été témoin de la prise d’un aéroport militaire près de Kiev par des forces russes. "Les troupes que vous voyez là-bas, ce sont des troupes aéroportées russes. Ils ont pris l’aéroport, ils ont pu entrer", explique Mathew Chance en direct, alors que l’on voit des hommes en uniforme transporter du matériel.

"Ces troupes héliportées ont été déposées tôt ce matin pour établir un pont aérien pour préparer l’arrivée de troupes supplémentaires. Ce sont des Russes, je leur ai parlé", ajoute le reporter, qui évoque des combats avec l’armée ukrainienne qui aurait tenté en vain de récupérer les lieux.

Le président ukrainien a confirmé que les Russes ont conquis cet aéroport militaire aux portes de Kiev. L’armée avait rapporté plus tôt des combats pour le contrôle de l’aéroport militaire de Gostomel, situé à quelques kilomètres au nord-ouest de Kiev. Ces combats sont les plus proches de la capitale au premier jour de l’invasion russe.

Selon Olexandre Kovtonenko, un civil de 30 ans vivant à proximité, deux avions de chasse ont tiré des missiles sur des unités terrestres ukrainiennes au début de l’assaut. "Puis il y a eu des tirs, ça a duré trois heures", a-t-il déclaré à l’AFP. "Ensuite, trois autres avions sont arrivés et ils ont recommencé à tirer."

Surpris par des bombardements, il enfile son gilet pare-balles en direct

Loading...

Plus tôt, Matthew Chance avait été surpris par les premiers bombardements près de Kiev en plein direct depuis le toit d’un hôtel. L’envoyé spécial est en train de reprendre les mots du discours de Vladimir Poutine quand tout à coup, il s’interrompt. Un bruit sourd est entendu au loin.

"On vient d’entendre un gros 'bang' à l’instant", commente-t-il avant qu’une nouvelle détonation ait lieu. "Il y a une grosse explosion qui est en train de se passer à Kiev, maintenant", explique-t-il. "Je ne peux pas voir où elle a lieu depuis l’endroit où je me trouve", dit-il. "Je ne sais pas ce qui est en train de se passer mais j’ai entendu 4 ou 5 explosions […] c’était assez éloigné. Ce pourrait être des frappes."

Le journaliste a été surpris par des bruits de bombardement en plein direct et a enfilé son gilet pare-balles.
Le journaliste a été surpris par des bruits de bombardement en plein direct et a enfilé son gilet pare-balles. Capture d’écran – CNN

Et pendant que le présentateur en studio le relance avec une question, on entend quelqu’un derrière la caméra saisir un objet. Priorité au direct, Matthew Chance continue de donner des explications mais son collègue en studio s’inquiète. "Matthew, est-ce sécurisé là où vous êtes ?" Et c’est là qu’un nouveau bruit sourd se fait entendre.

Il n’en faudra pas plus pour que le journaliste saisisse le gilet pare-balles déposé à ses pieds. Le micro débranché, on voit l’envoyé spécial enfiler cette protection et un homme, lui aussi équipé, l’aider à le mettre. Des images, plus que des mots, qui montrent l’état de tension dans la capitale ukrainienne.

Loading...

Sur le même sujet

Fini les bulles en direct à la TV ? Les présentateurs de CNN invités à réduire leur consommation d'alcool lors du Nouvel An

Actu médias

Les forces terrestres russes entrent en Ukraine, premier mort chez les gardes-frontières

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous