Jupiler Pro League

Lepoint fâché après les 2 buts encaissés dans le premier quart d'heure face à Anderlecht : "C’est inacceptable"

07 août 2022 à 19:21Temps de lecture1 min
Par Jérôme Jordens

Seraing s'est incliné à Anderlecht (3-1) et vient donc d'enchaîner sa troisième défaite en trois matchs. Une rencontre face aux Mauves lors de laquelle les Métallos n'ont presque jamais existés et dans laquelle ils se sont rapidement retrouvés menés 2-0. "C’est inacceptable. En plus j’avais dit aux joueurs que le plus important c’est les 15 premières minutes, ne pas encaisser. Après 15 minutes c’est 2-0…", regrette Christophe Lepoint.

Le capitaine sérésien regrette ce début de match compliqué et espère que les joueurs vont prendre confiance et croire en leur qualité : "Je crois que dès le départ on n’y a pas cru. Deuxième mi-temps on s’est dit des choses dans le vestiaire. Il faut se lâcher, il faut oser jouer. Ce n’est pas parce qu’on joue à Anderlecht qu’on doit avoir peur. On a montré qu’on avait des qualités en deuxième mi-temps même si je ne suis pas dupe et je sais très bien qu’à 3-0 Anderlecht a un peu levé le pied. Mais il y a de la qualité dans ce groupe mais il serait temps de le montrer le week-end et arrêter d’avoir peur".

Le manque de réaction a déçu Lepoint, qui a encore en travers de la gorge les gestes techniques réalisés par certains Anderlechtois, notamment Francis Amuzu, devant des Métallos amorphes : "Quand il y a un joueur d’Anderlecht qui commence à faire des grigris dans le coin, une fois, deux fois ok. La troisième fois, il faut le remettre à sa place. Gentiment mais il faut le remettre à sa place. Il faut qu’il sente qu’on est sur le terrain. Première mi-temps, on a fait que courir, on n’a gagné aucun duel, aucun deuxième ballon. Il y a surtout un manque de communication aussi. Si on fait ça à Anderlecht, après 15 minutes c’est 2-0".

Avec cette nouvelle défaite, Seraing occupe la dernière place du classement avec zéro unité. Une situation que le capitaine espère rapidement voir changer sous peine de déjà réfléchir au maintien, mais s'il n'a pas encore peur pour celui-ci : "Je vais dire que non parce qu’on a joué que trois journées. Maintenant, on est la seule équipe avec zéro point. On sait très bien qu’il y a trois descendants. On joue Charleroi à la maison puis Eupen, il faut absolument prendre des points sinon la saison va être longue".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous