Les 50 ans d'"After The Goldrush" de Neil Young

Les 50 ans d'"After The Goldrush" de Neil Young

© Tous droits réservés

19 sept. 2020 à 05:14Temps de lecture4 min
Par Laurent Rieppi

"After The Goldrush" est troisième album solo de Neil Young, il sort le 19 septembre 1970.


"After The Goldrush" est enregistré dans une période particulièrement créative de la carrière de Neil Young. En effet, sur une très courte période Young a enchaîné la sortie de deux albums solo ainsi que celle de "Déjà Vu" l’album du quatuor qu’il forme alors avec ses compagnons David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash au sein de Crosby, Stills, Nash & Young.


6 mois à peine séparent la sortie de cet album "After The Goldrush" de l’album "Déjà Vu" de CSNY.


Pour ce nouvel album solo, Neil Young va souhaiter, d’une certaine manière, mélanger l’équipe de Crazy Horse (le groupe qui l’accompagne alors en album et en tournée) à celle de CSNY. De cette façon on retrouvera ici notamment le bassiste Billy Talbot et le batteur Ralph Molina (deux membres de Crazy Horse) ainsi que le bassiste Greg Reeves et Stephen Stills aux chœurs (membres de CSNY).


Ce métissage entre le côté plus hard rock de Crazy Horse aux côtés plutôt folk de CSNY fonctionnera très bien et "After The Gold Rush" est considéré comme l’un des meilleurs albums de la carrière de Neil Young (aux côtés, évidemment, de l’album suivant "Harvest").

En studio

Des sessions d’enregistrement de l’album seront premièrement organisées au célèbre Sunset Sound Studios de Los Angeles. Malheureusement celles-ci n’aboutiront à pas à grand-chose à cause de l’état désastreux du guitariste rythmique Danny Whitten qui est alors en train de s’enfoncer de plus en plus dans la drogue.

Seul un titre sera bouclé au Sunset Sound, il s’agit de "I Believe In You".


Après ces sessions stériles, le groupe décidera de se réunir dans une ambiance plus familiale et plus propice à la création artistique, les sessions se poursuivront donc chez Neil Young dans sa maison de Topanga Canyon dans le courant du printemps 1970.


En plus des musiciens cités précédemment, un jeune musicien de 18 ans va être invité par Neil Young à rejoindre ces cessions. Ce jeune type, c’est Nils Lofgren, un guitariste qui joue alors dans le groupe Grin.


Nils Lofgren, après cette aventure dans le monde musical de Neil Young, deviendra tard membre de l’E Street Band de Bruce Springsteen et connaîtra une carrière solo tout à fait intéressante.

A cette époque, Lofgren vivait à Los Angeles avec David Briggs (le producteur de Neil Young).
Briggs était le mentor musical, il était un peu comme son grand frère.
Neil Young rejoindra, a différentes occasions, Grin, le groupe de Lofgren, sur scène dans des clubs.


Le temps passant, Young demandera à Lofgren qu’il vienne travailler à son nouvel album "After The Goldrush". Young souhaitera que Nils Lofgren vienne non seulement l’accompagner à la guitare acoustique et au chant mais également au piano.

Nils s’est donc rendu chez Neil Young à Topanga Canyon, un endroit très joli près de la montagne. Ils ont enregistré l’album dans un petit studio que l’on retrouvait dans la maison. Il y avait aussi un vieux piano très cool, qu’ils ont baptisé l'"After The Goldrush" piano.


Ralph Molina, le batteur, et Nils Lofgren ont beaucoup répété, joués ensemble, et sont devenus très complices lors de ces sessions. Greg Reeves jouait de superbes parties de basse et Neil Young était en pleine forme. Il y avait une atmosphère magique qui régnait dans le studio…
 

After the Gold Rush (2009 Remaster)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Southern Man

Pour l’enregistrement, Nils Lofgren va devoir également se faire à un instrument auquel il n’est absolument pas familiarisé : le piano.


En effet, Nils est avant tout guitariste et chanteur. Mais Neil Young est alors convaincu qu’il peut également assurer au piano parce qu’il sait que Nils entre l’âge de 5 ans et 15 ans a passé dix de sa vie à jouer de l’accordéon…


Pour Neil Young tout ceci est évident, mais, pour Nils, c’est un véritable défi ! Nils ne peut refuser, jouer avec son idole est quelque chose de tellement important pour un jeune musicien (il n’a que 18 ans… Et il va très bien s’en sortir !)
Cette technique qu’il a acquise en jouant de l’accordéon dans sa jeunesse va en fait lui servir pour la construction d’un des titres phares de cet album : "Southern Man".


En effet, en jammant avec Ralph Molina, son grand complice pendant tout l’enregistrement de l’album, il va avoir cette idée de non pas proposer un rythme rock basique, mais un rythme qu’il utilisait alors qu’il jouait de l’accordéon en doublant un temps.


Neil Young, revenant de sa pause repas, entendra cet arrangement particulier, l’adorera, et voudra le conserver pour la version définitive du titre, adoptant même son solo de guitare final à ce rythme.


C’est comme ça que l’album se construira en studio, de façon très "organique".

Ce genre de petit "accident" de rythme, ce genre d’arrangements improvisés, sera le résultat de cette proximité qui unira les musiciens pendant quelques semaines dans la maison de Neil Young. Le rythme de travail sera idéal, sans stress, sans pression…

Southern Man (2009 Remaster)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un cadeau inoubliable 

Pour l’anecdote, le vieux piano qui va faire le son de l’album et est joué ici par Neil Young et Nils Lofgren sera de nombreuses années plus tard racheté par un collectionneur, un véritable fan de Neil Young, Mark Oliver Everett, le leader du groupe Eels.


Lors de l’enregistrement de l’album Neil Young va faire un superbe cadeau au jeune Nils Lofgren, cadeau que ce dernier n’oubliera jamais : une guitare acoustique Martin D-18.

Après avoir reçu ce cadeau qui avait une grande signification, presque mystique, pour lui, Nils Lofgren est parti s’isoler dans les forêts non loin de la maison de Neil Young, pour tester sa première guitare acoustique propre.


Ensuite il enregistrera, avec cette guitare, le titre "Tell Me Why", qui ouvre de très belle manière cet album "After The Goldrush".
 

Tell Me Why (2009 Remaster)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Only Love Can Break Your Heart

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous