RTBFPasser au contenu
Rechercher

Dossier

Les 50 ans d’Hunky Dory de David Bowie

17 déc. 2021 à 04:04Temps de lecture4 min
Par Laurent Rieppi

Quatrième album de David Bowie, on y retrouve des grands classiques tels que "Changes" et "Life on Mars". Retour sur Hunky Dory qui fête son 50e anniversaire

La longue route vers le succès…

Sorti le 17 décembre 1971, Hunky Dory est considéré aujourd’hui comme l’une des œuvres majeures de la carrière de Bowie. On précisera que c’est l’album qui précède la sortie du célèbre The Rise and Fall of Ziggy Stardust and The Spiders From Mars.
A l’époque de l’enregistrement d’Hunky Dory, David Bowie est encore loin du statut de superstar du rock qu’il va acquérir suite au succès du personnage de Ziggy Stardust et de la Ziggy Mania qu’il va engendrer en Angleterre.


Bowie n’a encore connu que des succès modestes en Angleterre, certes il commence à se faire un nom (notamment grâce au succès succin du titre "Space Oddity"), mais le chemin est long et cela fait déjà quelques années que l’artiste galère.

Hunky Dory suit d’un peu plus d’un an la sortie d’un autre excellent album, le très hard rock The Man Who Sold The World. Une œuvre très inspiré par le son de Cream et qui a été produite par Tony Visconti.
Visconti et Bowie ont été très complices durant la réalisation de ce disque. En effet, en plus d’être l’ami et le producteur de Bowie, Visconti est alors le bassiste de son groupe.

Changement de production


Cependant, les chemins finissent par se séparer pour Visconti et Bowie (même s’ils se retrouveront quelques années plus tard).
Visconti se consacre alors de plus en plus à la production de T.Rex et il ne voit pas d’un très bon œil le deal que vient de signer Bowie avec son nouveau manager, un certain Tony Defries (qui s’avérera, effectivement, être un véritable escroc).


Cependant, même si Visconti quitte le navire, il conseille un très bon producteur à David Bowie : Ken Scott, qui a alors déjà enregistré pour les Beatles, Elton John, a été l’ingénieur du son de l’album Man Who Sold The World, et deviendra plus tard l’associé de Supertramp pour la réalisation certains de leurs grands albums.


C’est un choix judicieux, puisque Ken Scott effectue un super boulot sur ce disque ainsi que sur les 2-3 suivants.
 

Loading...
David Bowie en janvier 1971 à Los Angeles.
David Bowie en janvier 1971 à Los Angeles. Michael Ochs Archives/Getty

Chaussures, Andy Warhol et hommage au Velvet Underground et à Dylan


Hunky Dory est l’album sur lequel on retrouve le célèbre line-up qui ne tardera pas à se faire rebaptiser les "Spiders From Mars". Il y a donc ici le guitariste Mick Ronson, le batteur Mick Woodmansey (qui étaient déjà là sur l’album précédent) plus le bassiste Trevor Bolder (qui prend donc ici la place laissée vacante par Tony Visconti).

Hunky Dory est enregistré dans le courant du mois d’avril 1971 au célèbre Trident Studios de Londres.
"Zowie" Duncan Jones, le fils de David et Angela Bowie, vient tout juste de naître. Bowie en profite pour lui dédier un titre sur cet album, le très doux "Kooks".

Bowie profite également de ce nouveau disque pour rendre hommage à quelques-unes de ses idoles.


Ainsi "Queen Bitch" rend hommage à Lou Reed et au Velvet Underground (Bowie produira d’ailleurs, un an plus tard, le second album solo de Lou Reed, l’excellent Transformer).
"Song for Bob Dylan", comme son nom l’indique célèbre le folker américain et "Andy Warhol" témoigne de toute l’admiration qu’a Bowie pour le roi du pop art.
Même si ce titre est excellent, il n’est pas du goût d’Andy Warhol, au grand désespoir de David Bowie.
L’anecdote est assez amusante : alors que Bowie rencontre Warhol pour la première fois, il y a une sorte de froid, les deux artistes n’ont pas grand-chose à se dire. Bowie fait alors écouter son titre hommage à Warhol. Andy Warhol est complètement hermétique à cette composition mais soudain trouve un semblant d’intérêt dans cette rencontre. Il fixe alors les chaussures de Bowie et lui dit "Tu sais, j’adore tes chaussures".
Et, à partir de ce moment-là, la glace s’est brisée et les deux artistes ont enfin commencé à discuter…

Loading...

En plus de Bowie et des futurs "Spiders From Mars", on retrouve sur ce disque un célèbre pianiste ultra-doué : Rick Wakeman. Musicien de session de renom, il n’a pas encore rejoint Yes et est alors également reconnu pour son passage au sein du groupe britannique "The Strawbs".

Life on Mars et… Claude François…

Un des grands moments de l’album est indubitablement "Life On Mars", grand classique de Bowie, qui sera repris par de très nombreux artistes par la suite.

L’histoire derrière "Life On Mars" est intéressante. Le titre n’a pas été composé pour l’album Hunky Dory mais bien quelques années auparavant…
En fait, en 1968, Bowie, qui est alors inconnu du grand public, reçoit une proposition : traduire le titre "Comme d’Habitude" de Claude François en anglais.


Bowie commence à y bosser et propose une version qui est malheureusement refusée. Finalement, c’est Paul Anka qui décroche le contrat avec sa traduction qui deviendra immensément connue grâce à la version de Frank Sinatra. Vexé, Bowie écrit pour se venger ce "Life On Mars", en utilisant une structure un peu similaire à celle de "My Way".

A noter également que le piano utilisé par Rick Wakeman sur ce morceau est le fameux piano du Trident Studio utilisé également par Paul McCartney sur "Hey Jude" des Beatles ainsi que par Queen et Freddie Mercury sur le "Bohemian Rhapsody".

Loading...

Aussi étrange que cela puisse paraître aujourd’hui, Hunky Dory, à sa sortie, passe relativement inaperçu dans les charts internationaux. Ce n’est qu’un an plus tard, à la suite de la folie Ziggy Stardust que les nouveaux fans redécouvrent ce superbe album qui connaît alors une seconde jeunesse.


Hunky Dory se classe ainsi, un an après sa sortie, à la troisième place du classement britannique. "Life On Mars" connaît également une seconde jeunesse et grimpe à la troisième position en Angleterre.

Pour celles et ceux qui s’en rappellent, Bowie reprendra "Quicksand"; un extrait de cet album, sur scène, de nombreuses années plus tard, en 1997 au Madison Square Garden de New York. Bowie célèbre alors à son 50e anniversaire en compagnie de plusieurs invités, dont notamment Robert Smith, le chanteur des Cure. Un moment historique…

Loading...

Réécoutez le Making Of de l'album ci-dessous :

Making Of : David Bowie ''Hunky Dory'' 1971

Le quatrième album studio du chanteur britannique sort le 17 décembre 1971 chez RCA Records.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Quatre faits méconnus sur David Bowie

Tout ça m'est tergal

Retour sur ces disques qui ont marqué la scène musicale et qui auront 50 ans cette année

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous