Bientôt à table

Les adresses food du mois !

Table "Utopia" à Seraing

© Utopia, la table coup de cœur de Michel Verlinden

24 sept. 2022 à 10:00 - mise à jour 26 sept. 2022 à 08:42Temps de lecture2 min
Par Sophie Moens

A vos papilles, prêts, savourez !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

En ce début d’automne, filons au restaurant ! Voici la sélection du critique gastronomique Michel Verlinden. Un tiercé savoureux partagé au micro de Bientôt à table – RTBF. be. De Seraing à Bruxelles en passant par Charleroi, un combo entre gastro-zadisme, un chef qui vous met KO et une vilaine table (pas si vilaine) !

 

Utopia

A l’ombre des mastodontes endormis de la sidérurgie, nul ne s’attend à prendre une claque comme celle qu’administre Utopia.

Ici, un duo en cuisine invente un genre non répertorié que l’on qualifiera de gastro-zadiste – comprendre une forme gastronomique joyeuse et libérée. Sur fond de ska des années 50, de vins naturels et du décor un peu foutraque d’une maison villageoise, on prend la leçon de 2022 : ne jamais se fier aux apparences. Après un shot tomate zebra-basilic que l’on s’enfile comme une tequila à la poudre de chorizo, l’ardoise aligne une liste de plats plus alléchants les uns que les autres – tartare de veau et coques, petits pois-carottes revisités à la crème de parmesan, takoyaki, carbonara de seiche… – dont on ne laisse pas une miette. Total coup de cœur. Menus à 42, 52, 62, 72 et 82 euros.

40, rue Chapuis, à 4100 Seraing. Facebook Utopia restaurant

Ioda

Fûté de la cuisine maraîchère, César Hoed met KO en deux temps.

Première droite assenée aux papilles, le gaspacho de fenouil et pomme se découvre comme une entrée-monde avec de la neige de féta, de l’huile de mélisse et de la feuille d’huître. Il enchaîne avec un plat percutant comme un crochet du gauche, une aubergine rôtie charriant notes de riz torréfié et d’olives noires. On ne s’étonne donc pas d’apprendre que ce jeune talent soit passé par ce qui se fait de mieux à Bruxelles, végétalement parlant : Humus & Hortense. Si le midi, la cuisine est dédiée aux légumes, le soir elle joue la carte du pesco-végétarisme. Mention pour le décor – le trio carrelage d’époque, briques nues, fenêtres-guillotine joliment mis en scène – et le concept axé sur une rôtissoire dans laquelle ne dorent que fruits et primeurs. Menu à 35 euros.

23, rue de la Victoire, à 1060 Bruxelles. www.ioda.be

Vilain

Dans une somptueuse demeure de 1920, une équipe jeune et libre envisage la restauration comme une fête.

Les amateurs de vins au naturel et d’assiettes à partager cuisinées se cherchaient un point de chute à Charleroi. Vilain comble cette attente d’une bien jolie manière. Difficile de résister à ces joyeuses ondes. Antoine Château, le chef, s’est fait la main en compagnie de Joël Geismar (Fripon, El Camion…). Il est également passé par le Cambodge (le pays) et la Winery Brugmann. Cernées de flacons vivants (grüner vetliner de Matthias Häger), ses compositions inspirées sont aussi à l’aise avec les harmonies végétales – fenouil brûlé aux agrumes, voire salade de fèves menthe et noisettes – qu’en compagnie de protéines animales – croustillante tagliata de Hosltein maturé ou poulpe grillé à l’huile de jalapeños. Assiettes à partager de 8 à 28 euros.

365, avenue Paul Pastur, à 6032 Charleroi. www.vilainrestaurant.be

Fermé dimanche, lundi, mardi et mercredi

A lire : Le Vif/Weekend fait paraître son numéro spécial Black Food en vente dès ce jeudi 29 septembre. Une sélection de 100 tables et un dossier spécial dédié aux bouchers et éleveurs faisant de la résistance !

Sur le même sujet

L'allaitement en public : ça vous dérange ?

C'est vous qui le dites

Les tables des vacances ! Les coups de cœur de "Bientôt à Table !"

Bientôt à table

Articles recommandés pour vous