RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les apiculteurs du Cachemire indien et leurs abeilles transhument vers le sud en quête de chaleur et de pollen

Des apiculteurs dans le village de Sujanpur, en Inde, le 8 avril 2021
02 oct. 2021 à 17:10Temps de lecture1 min
Par AFP

Abid Hussain et ses millions d'abeilles se préparent, comme chaque année, à quitter les montagnes du Cachemire indien en direction du sud pour une grande transhumance en quête de chaleur et de pollen.

Le long voyage de M. Hussain avec ses ruches débute dès que les températures himalayennes descendent en dessous de zéro degré Celsius, en novembre.

"Tout s'arrête au Cachemire en hiver, même la nature", dit-il.

Après un périple pénible sur les routes de montagne puis dans les plaines du Penjab, il gagne avec ses abeilles les vastes champs de moutarde autour de Sri Ganganagar, à la lisière du désert de Thar, au Rajasthan.

Les apiculteurs du Cachemire sont devenus nomades dans les années 80, après qu'une maladie a presque anéanti la population d'abeilles locale. Ils se sont tournés vers une espèce de substitution venue d'Europe beaucoup plus sensible au froid de l'Himalaya.


►►► À lire aussi : Biodiversité : que puis-je faire pour contribuer à protéger les abeilles?


Depuis, chaque année, les camions d'apiculteurs transportent des dizaines de millions d'abeilles vers des climats plus chauds, où elles se régalent des riches cultures agricoles et contribuent à alimenter une florissante et lucrative production de miel.

Un miel très prisé

Tout le monde y trouve son compte. Les abeilles trouvent de quoi se nourrir et les agriculteurs voient la pollinisation de leurs cultures garantir des récoltes futures. Chacune des 600 colonies d'abeilles de M. Hussain produit jusqu'à 60 kilogrammes de miel sur quatre récoltes d'hiver.

Le miel du Cachemire est très recherché, et chaque ruche peut rapporter à l'apiculteur jusqu'à 9.000 roupies (103 euros) pour le produit de leur séjour à Sri Ganganagar.

Sur le même sujet

Les pesticides contribuent au déclin rapide des populations d’abeilles belges

Belgique

Comment les abeilles captent le nectar : une étude belge s'intéresse à leur drôle de langue

Articles recommandés pour vous