Regions

Les applications météo pullulent, comment reconnaître les plus fiables ?

© Tous droits réservés

C’est un réflexe que nous avons tous et toutes quasiment tous les jours : ouvrir notre application météo sur smartphones. Mais pas toujours évident de s’y retrouver dans l’offre, il y en a tellement. Mais sont-elles toutes vraiment fiables ?

Traiter les données

Sur les plateformes de téléchargement, des dizaines et des dizaines d’applications qui n’ont pas toutes le même degré de fiabilité.

Pour comprendre pourquoi, il faut comprendre le fonctionnement de ces applications. Toutes se basent sur des données provenant de modèles météorologiques qui sont en fait des représentations mathématiques de l’atmosphère.

Toutes ces applications traduisent ensuite ces données pour les proposer au public. Problème : il existe énormément de modèles météorologiques différents. Il faut donc faire un tri, ce que ne font pas toutes les applications, d’où un degré de fiabilité très variable d’une application à l’autre.

L'intervention humaine

Mais comment ces données météo peuvent-elles être traduites correctement ? "Il faut l’intervention d’un spécialiste, d’un météorologue qui fera le choix du modèle le plus pertinent en fonction de la situation qui le concerne. Une fois ce choix opéré, il va pouvoir corriger ces données. Apporter des corrections locales aux données brutes qui sont injectées dans l’application", explique Fabian Debal, météorologue principal à l’IRM.

Au moment de choisir une application, optez donc pour celle dont les données sont vérifiées par un spécialiste : "Pour plus de fiabilité, il faut choisir une application météo qui appartient ou qui est associée à un service de prévision météorologique comme l’IRM (Institut Royal Météorologique) ou Météo France chez nos voisins. Dans ce type d’application, il y a derrière les informations qu’on y retrouve, une analyse humaine de la situation", explique Nicolas-Xavier Ladouce, le responsable du service météo de la RTBF.

Les prévisions à long terme

Une intervention humaine, c’est justement le travaille de Fabian Debal : "Une bonne application météo est une application qui va apporter une idée de l’incertitude qui entache la prévision. Donc une barre d’erreur ou une gamme de températures plutôt que des températures au dixième de degré. Méfiez-vous aussi des applications qui vous donnent des prévisions très précises à long terme".

Exemple, si une application vous explique qu’il fera 24,7 degrés Celsius à 14 heures dans 5 jours, vous pouvez vous dire que la fiabilité de cette prévision n’est pas optimale.

La nuance, c’est la clé

Le souci c’est que les applications n’annoncent pas toutes la façon dont elles traitent les données. Une astuce pour savoir si un météorologue a analysé les données, c’est la présence d’un petit texte descriptif des prévisions météorologiques. Un texte dans lequel il y aura bien souvent de la nuance, un élément indispensable à une bonne prévision météorologique.

Enfin, sachez qu’il n’est pas nécessaire de payer pour obtenir une application météo fiable. Exemple, avec l’application de l’IRM, totalement gratuite et derrière laquelle travaillent de nombreux météorologues.

Sur le même sujet

Canicule : les cartes météo sont-elles manipulées ?

Faky

Articles recommandés pour vous