Icône représentant un article video.

Vidéo

Les articles de puériculture d'occasion, un marché en plein (baby) boom

Le marché matinal avec Jean-Christophe Willems

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 avr. 2022 à 09:11 - mise à jour 26 avr. 2022 à 10:13Temps de lecture6 min
Par Xavier Lambert avec JC Willems

Le Marché Matinal se penchait ce mardi sur un phénomène qui a la cote, surtout actuellement avec l'envolée des prix: la seconde main. Le groupe Colruyt vient de lancer un service de vente d'articles de puériculture d'occasion. Vous pouvez par exemple commander une poussette ou une table à langer sur le site de Dream Baby et aller récupérer le tout dans l'un des magasins participants. 

Un Belge sur trois souhaite acheter ces articles pour bébés d'occasion. C'est le résultat de l'étude menée par Colruyt et qui a décidé la marque à passer de la réflexion aux actes. Depuis la semaine dernière, des articles d'occasion se retrouvent donc dans les rayons de six magasins Dream Baby, dont deux en Wallonie, Namur et Tournai. 

L'acheteur peut faire son choix en ligne ou directement se rendre dans un magasin participant. L'entreprise se rémunère grâce aux frais de service. Si le concept fonctionne, il pourrait être étendu à d'autres articles et d'autres enseignes du groupe, comme les vélos chez Bike Republic ou les jouets chez Dreamland. 

C'est la première fois qu'une enseigne de grande distribution se lance dans la deuxième main pour enfant mais il existe déjà de nombreuses boutiques spécialisées. Le principe est celui du dépôt-vente. On vient donc déposer des objets ou en acheter, voire parfois les deux. Jessie est cliente.  
Quasi inexistant il y a 15 ans, le marché d'articles de puériculture en seconde main continue son essor. Que ce soit sur Internet ou dans des magasins physiques.

Articles recommandés pour vous