Moteurs Formule 1

Les atouts de Spa-Francorchamps pour continuer à accueillir la Formule 1

A Francorchamps, c’est déjà l’effervescence avec les premiers tours de roues effectués ce vendredi à l’occasion des séances d’essais libres. On se prépare donc à vivre le week-end le plus important de l’année sur l'anneau ardennais avec un Grand Prix de Belgique qui, pour la première fois, va se dérouler à guichets fermés.

Même si le succès populaire est au rendez-vous de cet événement incontournable des sports moteurs, on ne sait pas encore si Francorchamps figurera toujours au calendrier du championnat du monde de F1 en 2023 même si les négociations vont se poursuivre ce week-end. Des signaux positifs ont été émis et la tendance semble s'inverser en faveur de Francorchamps. Du côté de Spa Grand Prix, la société de promotion du GP de Belgique, on se montre plutôt confiant. Vanessa Maes, la Directrice Générale, estime que tout a été mis en œuvre pour pouvoir encore accueillir la discipline reine des sports moteurs dans les prochaines années.

Vanessa Maes, cette édition 2022 du GP de Belgique connaît un succès populaire sans précédent puisque l’épreuve affiche complet ce week-end ?

" C’est exact et nous sommes enchantés. C’est sold out depuis plusieurs semaines. Nous attendons 100.000 spectateurs dimanche pour le Grand Prix et plus de 300.000 sur l’ensemble du week-end. Avec les teams, les ingénieurs, les fournisseurs et les journalistes, on devrait atteindre les 360.000 personnes. Les guichets resteront fermés et même en ligne, il n’est plus possible de se procurer des tickets. C’est du jamais vu ici à Francorchamps ".

C’est la preuve que ce GP de Belgique fait toujours rêver ?

" Oui, plus que jamais. Le GP de Belgique est vraiment plébiscité de toutes parts et nous nous en réjouissons ".

Pourtant, il y a toujours une épée de Damoclès au dessus de Francorchamps qui ne figure pas (encore) au calendrier 2023. Certains disent même que ce GP de Belgique pourrait être le dernier ?

" Certains disent en effet qu’il n’y aura plus de GP, d’autres parlent d’alternance avec la France ou l’Allemagne et enfin, certains pensent qu’il y en aura toujours un l’an prochain. Les supputations vont donc bon train. Il est clair que c’est plus compliqué vu que nous sommes en fin de contrat mais nous avons quand même bon espoir de pouvoir continuer l’aventure avec la F1. Les places sont chères et la F1 s’est étalée sur la carte du monde. Le championnat peut compter un maximum de 25 courses et les teams veulent limiter ce nombre à 23 GP. La F1 veut également organiser des GP en Chine et en Afrique du Sud tout en maintenant un équilibre géographique avec les circuits plus historiques comme le nôtre ".

Justement, quels sont les atouts de Spa-Francorchamps pour pouvoir rester malgré tout au calendrier des prochaines années ?

" Et bien, ce n’est pas moi qui le dit mais les pilotes, Spa est le plus beau circuit du monde. C’est un circuit mythique et historique avec des virages légendaires comme le Raidillon, l’Eau Rouge ou encore Blanchimont. Mais ce circuit est aussi tourné vers l’avenir. De nombreux aménagements et des travaux ont été effectués afin d’améliorer le confort des spectateurs avec notamment la nouvelle tribune, pouvant accueillir 4500 personnes, le long du Raidillon. Nous avons aussi amélioré la sécurité en piste avec plus de zones de dégagement ainsi que la mobilité grâce à de nouvelles voies d’accès. On a donc mis tous les moyens et même les petits plats dans les grands pour démontrer que nous sommes capables d’accueillir la F1 dans les années futures ".

Des gros efforts ont également été effectués en termes d’animations ?

" Exactement. La F1 n’a jamais été aussi populaire, depuis notamment la série Drive to survive, diffusée sur Netflix. Les Américains de Liberty Media, propriétaires de la F1, misent beaucoup sur le côté entertainment. Nous avons donc privilégié aussi cet aspect des choses avec de nombreuses scènes et des DJ de renom comme Henri PFR par exemple. Il y aura 35 DJ au total mais aussi des shows tout au long du week-end et un feu d’artifice à l’arrivée. On montre ainsi que nous sommes présents et si la météo est avec nous, je vous garantis que ce week-end de Formule Un sera exceptionnel à Francorchamps ".

Concrètement, quelles sont les chances de voir encore un GP de Formule Un à Francorchamps dans le futur ?

" Elles sont réelles et je suis confiante. Pour moi, ce GP de Belgique 2022 ne sera pas le dernier à Francorchamps. Les négociations vont se poursuivre ce week-end et j’espère que les responsables de la F1 seront sensibles aux efforts que nous avons effectués pour moderniser ce circuit tout en gardant son ADN. Un circuit, je le répète, que les pilotes adorent. J’espère pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle dans les prochains jours même si le calendrier 2023 ne sera officialisé que dans un mois."

Sur le même sujet

Maintien de Spa-Francorchamps dans le calendrier F1 : le politique se réjouit

Belgique

Articles recommandés pour vous