Ensemble pour la planète

Les Bébéthèques, offrir un départ durable à votre enfant

© Eva van Velzen

Eva van Velzen rêve d’un monde où l’humain est libéré de sa maladie d’en vouloir toujours plus. D’accumuler toujours plus d’objets, jusqu’à s’y noyer et finalement ne jamais être pleinement satisfait. Grâce aux Bébéthèques, un service de prêt d’articles de puériculture, elle espère contribuer à ce changement de mentalité, qui indirectement participe au bien-être de notre planète.

Eva van Velzen est originaire d’Enspijk, un tout petit village d’à peine 600 habitants aux Pays-Bas. Arrivée à Bruxelles il y a plus de 12 ans, elle démarre sa carrière professionnelle à la Commission européenne. "J’y ai travaillé dans les relations internationales. Mais dans ce milieu, j’étais dans une bulle, déconnectée de la vie réelle. Il me manquait cet ancrage local, ce côté terre à terre."

Écologiste dans l’âme, elle décide de rejoindre l’ASBL De Transformisten, une organisation socioculturelle et une communauté de citoyens qui prennent des initiatives pour créer un modèle de vie soutenable pour tous les êtres vivants. "C’est une association très ouverte aux différentes idées de ses collaborateurs. Ici, on peut rêver et tester de nouveaux modes de fonctionnement plus vertueux." Eva travaille d’abord au développement du réseau de Repair café. Ensuite, avec l’arrivée de ses deux enfants, vient le déclic :"Il faut mutualiser les objets de puériculture. Des objets dont on a absolument besoin mais qu’on utilise très peu et pour une période très limitée."

Avec ses collègues, elle imagine et développe un système de Bébéthèque qui consiste à louer des objets de puériculture aux jeunes parents pour un tarif particulièrement démocratique. De quoi permettre à tous l’accès à des articles de qualité, tout en promouvant le partage et la réutilisation. Un beau concept à la fois durable et solidaire. "En mai 2018, avec la précieuse aide de Sarah Van Riel, nous avons ouvert la toute première Bébéthèque du pays au centre communautaire d’Elzenhof à Ixelles."

Offrir un départ durable à votre enfant

Et le succès est au rendez-vous ! Lits co-dodo, porte-bébé, chaise haute, chauffe-biberon, etc. Le catalogue est bien fourni. Les jeunes parents peuvent y emprunter tout ce dont ils ont besoin pour prendre soin de leur petit bout et lui offrir un départ durable. "Nous ne connaissons pas précisément l’impact. Mais, nous pouvons donner les chiffres d’une ludothèque à Göteborg, en Suède. Une étude réalisée par RISE Research Institutes a démontré que si la ludothèque permettait de diminuer de 50% le nombre de jouets ‘privés’ d’un enfant de 0 à 7 ans (en moyenne 536 jouets), cela représenterait une économie de 82.000 tonnes d’équivalents CO2 (production et transport), soit la consommation annuelle de plus de 9.000 Suédois."

Et ça, ce n’est que le résultat mesurable. Car l’étude démontre aussi que cette manière de consommer entraîne des changements de comportement plus globaux dans les familles.

Loading...

Une économie financière

Pour avoir accès à cette Bébéthèque d’Elzenhof et à son catalogue en ligne, les jeunes parents doivent souscrire à un abonnement de 20€ par an. Les personnes en situation de précarité bénéficient d’un tarif social de 5 euros. Ensuite, ils peuvent emprunter jusqu’à 4 ou 5 pièces, généralement, pour une période de 6 mois. Aucune caution ne doit être versée et tout l’argent récolté est utilisé pour acheter de nouveaux articles. "Selon nos estimations, les membres d’une Bébéthèque économisent entre 750 et 1.000€ de matériel pour bébé, en fonction du type d’articles qu’ils empruntent."

Enfin, le projet de Bébéthèque se veut aussi social. "On créé des workshops pour que les jeunes parents puissent appréhender le matériel, mais aussi se rencontrer et discuter des difficultés qu’ils rencontrent dans cette nouvelle vie. Car, ils peuvent parfois se sentir un peu seuls, confus."

Eva van Velzen

Développement du réseau

Grâce à cette première expérience réussie au centre communautaire d’Elzenhof, Eva et ses collègues ont créé un guide de démarrage avec tous les trucs et astuces pour mettre sur pied de nouvelles Bébéthèques. "Notre volonté est d’aider au lancement de nouvelles Bébéthèques, grâce à de nouveaux porteurs de projets ancrés localement. Nous leur partageons toute notre expérience et eux utilisent le nom Bébéthèque, pour créer une cohérence et un véritable réseau, clair et identifiable, à travers la Belgique voire, on l’espère, au-delà des frontières."

Dans un premier temps, 24 Bébéthèques fleurissent en Flandre grâce à différents soutiens et subsides. En 2020, le concept est soutenu par BRUZZ pour la campagne annuelle Brussel Helpt. Celle-ci a permis de récolter plus de 55.000€. Sous l’impulsion de Brussel Helpt, l’ASBL Arlette est créée et cinq nouvelles Bébéthèques apparaissent aux quatre coins de Bruxelles. "C’était une énorme récompense pour tout le travail que nous avions effectué."

Grâce au soutien de la COCOF, la Bébéthèque CYCLUP est la dernière à avoir vu le jour à Bruxelles. Une autre ouvrira prochainement ses portes du côté de Woluwe-Saint-Pierre.

Et en Wallonie ?

Désormais, la volonté d’Eva est que le ‘label’ Bébéthèque gagne en popularité en Wallonie, car même si elle a déjà reçu beaucoup de demandes, rien ne s’est encore concrétisé. "L’idéal est d’intégrer une Bébéthèque à un projet préexistant, comme une maison de l’enfance. Car, ce n’est pas quelque chose que l’on développe pour gagner de l’argent. Les gains sont solidaires, durables et sociaux."

En finir avec le besoin de posséder

En Belgique, l’intérêt pour ce genre d’initiative est grandissant. Des milliers de familles sont membres d’un service de prêt où l’usage est central et non la possession, comme Tournevie ou Usitoo. Une mouvance qui réjouit forcément Eva. "On naît sans rien. C’est notre société qui a créé cette idée qu’il fallait posséder, accumuler. Mais, nous nous noyons dans la quantité affolante de choses que nous possédons." Comme les bibliothèques et les ludothèques, profondément ancrées dans notre société, les Bébéthèques peuvent, selon elle, participer à un changement de mentalité plus général et avoir un réel impact vis-à-vis de notre relation à la terre et aux humains.

Si vous désirez rejoindre une Bébéthèque ou en créer une proche de chez vous, n’hésitez pas à visiter le site web de ce mouvement plein d’espoir.

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Articles recommandés pour vous