Week-end Première

Les biotechnologies, des métiers d’avenir

© Getty Images

26 avr. 2021 à 07:57Temps de lecture3 min
Par Olivier Marchal

On parle beaucoup, covid oblige, des vaccins, pour la protection qu’ils nous offrent et aussi pour la liberté qu’ils vont nous permettre de savourer à nouveau d’ici quelques mois, rarement pour l’exploit mondial dont ils sont le fruit. Avec Olivier Marchal, sociologue et directeur de la Cité des Métiers de Charleroi, on explore ce secteur en plein essor et porteur d’un vent d’optimisme pour l’emploi de tous.

 

Avec près de 300 entreprises, la Belgique et singulièrement le Biopark de Charleroi et celui de Liège, attirent les regards et les investissements des grands de la Biotech européenne et mondiale. Avec près de 50.000 postes de travail (directs et indirects) et une croissance de l’emploi de 800 par an, nul doute que le secteur a de l’avenir et qu’il est, dans une certaine mesure, notre avenir.


Pourtant, lorsqu’on parle de Biotech, tout le monde n’a pas une idée très claire de ce dont il s’agit… alors pour la route, une définition : la biotech consiste en l’utilisation et la combinaison de la science et des technologies appliquées au vivant, afin de produire de la connaissance, des biens (médicaments, vaccins, substances actives) et des services (analyses et séquençages).

La biotech a un impact sur de très nombreux domaines

Et tellement d’ailleurs que pour mieux communiquer, le secteur s’est offert des codes couleurs. Donnant aux biotechnologies, le charmant arc-en-ciel que voici :

  • Les biotech rouges à des fins thérapeutiques et curatives ;
  • Les biotech blanches qui soutiennent et rehaussent les processus industriels ;
  • Les biotech vertes pour l’agriculture et l’alimentation ;
  • Les biotech jaunes pour l’environnement et le traitement de la pollution ;
  • Les biotech bleues, exploitant les organismes marins pour le secteur cosmétique et l’agro-alimentaire.

Les métiers de la biotechnologie

Quand on pense aux métiers de la biotechnologie, on pense blouse blanche, doctorantes et chercheurs dans des labos high-tech ! Sauf que ce n’est pas que ça. En effet, à contre-courant de l’image d’Épinal, seulement 1 emploi sur 3 dans le secteur fait de la recherche, car une fois qu’une nouvelle molécule est trouvée, qu’un nouveau procédé est créé, il faut produire à grande échelle, une échelle " industrielle ".
Et c’est tout l’enjeu actuel du secteur : parvenir à inventer, développer, produire et commercialiser. Et pour ce faire, des métiers méconnus et pourtant porteurs sont indispensables :

  • Celui d’opérateur (rice) ou de technicien (ne) de production, pour faire tourner les lignes et les fabriques de médicaments ou de vaccins.
  • Ou encore, celui de contrôleur (se) qualité qui s’assure que les lignes fonctionnent correctement, qui supprime les risques, et vérifie en permanence que chaque produit contient ce qu’il faut de substance active. Ni trop, ni trop peu.

Sans elles, sans eux et leurs compétences, le monde entier serait encore en train de se demander comment lutter contre l’actuelle pandémie.

Vous voulez aller plus loin ?

D’où l’enjeu face à la pénurie de candidat : faire savoir au plus grand nombre que les biotech recherchent des talents par centaines, chaque année et ce tous niveaux de diplômes confondus. Qu’on peut y accéder par l’enseignement supérieur, mais pas que. Qu’il existe des filières de grandes qualités dans l’enseignement qualifiant et professionnel. Et que l’on peut, si l’on est demandeur d’emploi, suivre d’excellentes formations et accéder rapidement à des postes de qualité.

Alors si vous êtes convaincus que les biotechs ont de l’avenir, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à vos enfants, ou petits enfants. La fin de l’année scolaire approche, et le moment angoissant de faire un choix d’étude aussi. Et choisir une formation qui mène à l’emploi et qui allie sens et utilité, c’est quand même mieux pour vous, et la société.

Et pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, trois pistes :

  • Le mercredi 28 avril à 13h30 séance d’information digitale sur les métiers des biotech organisée par les Cités des Métiers : https://fb.me/e/bvh04lrTb
  • Les 5 et 6 mai prochains, Salon virtuel des métiers de la biotech, organisé par le secteur, sur le site www.unjobpourchangerlemonde.be
  • Et pour toutes les questions que vous vous posez sur votre orientation, sur les formations, les études, les emplois d’avenirs, et la création d’activités, www.miti.be est là pour vous, gratuitement, chaque jour de la semaine, de 9h à 12h.

Sur le même sujet

'Projeter les films de ma carrière', une méthode d’orientation pour les jeunes

Tendances Première

Articles recommandés pour vous