Les Carnets Nature : nourrir les oiseaux en hiver
Quel Temps!

Les Carnets Nature : nourrir les oiseaux en hiver

14 déc. 2021 à 11:40Temps de lecture2 min
Par Virginie HESSE

    Quel temps! Les Carnets Nature

    Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

    Avec la rudesse hivernale, les oiseaux trouvent difficilement de la nourriture. Il n’y a plus d’insectes, les nuits sont longues, les journées sont courtes : ils sont affamés le matin et cherchent activement de quoi se sustenter.

    Les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie durant l’hiver. Ils doivent maintenir leur température de 40 °C sous les plumes alors qu’ils perdent 10% de leur poids. Mais on peut leur donner un petit coup de pouce en les nourrissant tout au long de la saison froide.

    Quand démarrer le nourrissage ?

    Manteau neigeux dans les Hautes Fagnes
    Manteau neigeux dans les Hautes Fagnes getty

    En hiver, quand il gèle ou que le sol est couvert de neige. Attention, une fois que vous aurez commencé à nourrir les oiseaux, il faudra continuer jusqu’à l’arrêt du gel. En effet, nos amis ailés prennent vite leurs habitudes et deviennent presque dépendants de cette présence quotidienne de graines au même endroit. Un arrêt brutal du nourrissage les obligerait à chercher de la nourriture ailleurs, au risque de dépenser trop d’énergie pour trouver ce qu’il leur faut dans le froid et/ou la neige.

    Comment bien nourrir les oiseaux du jardin ?

    différentes graines pour différentes espèces d'oiseaux

    Il faut penser à varier l’alimentation.

    Veillez à utiliser des graines variées (grains de céréales, arachides, tournesols, etc.) et à les répartir en différents endroits afin d’attirer un maximum d’espèces : jeter des graines au sol pour les pinsons et les moineaux, suspendre des silos et des boules de graisse pour les mésanges (hors de portée des prédateurs, par exemple sur une branche souple). Vous pouvez mettre aussi des noix, des pommes, etc.

     

    Mais il faut également éviter les excès. En effet, l’accumulation de graines moisies peut propager des maladies.

    mangeoire installée en hauteur à l'abri des prédateurs

    Il est important de bien installer sa mangeoire.

    L’idéal, c’est dans un lieu ouvert, à proximité d’un refuge (buisson, arbre, etc.) et à 1m50 de hauteur pour éviter l’attaque des prédateurs. Posez-la aussi à bonne distance de votre fenêtre ou juste contre l’appui de fenêtre, pour éviter les collisions avec les vitres, souvent mortelles.

    Pensez aussi à prévoir de l’eau dans un récipient peu profond et la changer régulièrement.

    Réaliser soi-même ses boules de graisse

    boules de graisse faites maison

    Les boules vendues en supermarchés ou jardineries sont souvent réalisées avec de vieilles graisses usagées, mauvaises pour l’organisme des oiseaux. Mais vous pouvez facilement réaliser les vôtres à partir de saindoux et de graines.

    Faire un jardin naturel

    Dans un jardin bien aménagé, la mésange trouve à manger
    Dans un jardin bien aménagé, la mésange trouve à manger getty

    La meilleure source de nourriture pour les oiseaux est ce que leur offre la nature. Si vous avez un jardin, vous pouvez planter quelques arbustes gourmands qui offriront leurs baies en automne/hiver aux merles, grives, et autres fauvettes. Privilégiez des essences indigènes comme l’aubépine, le cornouiller mâle, le fusain, le prunellier, la viorne aubier, le sorbier des oiseleurs qui est davantage un arbre qu’un arbuste, l’églantier, etc. La présence de bois mort qui attire de nombreux insectes, de fleurs sauvages non fauchées qu’on a laissées monter en graines à la fin de l’automne, d’un compost ou d’arbres constitue un garde-manger naturel très important pour les oiseaux également !

    Articles recommandés pour vous