RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les secrets du métier

Les classes inclusives en Fédération Wallonie-Bruxelles : des bénéfices pour tous les élèves

Isabelle Allelyn, directrice de l’école Communale de Grand-Rechain
16 mai 2022 à 05:45Temps de lecture2 min
Par Charline Halleux

Saviez-vous qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles il existe 24 classes inclusives ? Mais qu’est-ce que c’est et surtout, à quoi ça sert ? On va le découvrir avec Isabelle Allelyn, directrice de l’école Communale de Grand-Rechain dans cette nouvelle capsule des  "secrets du métier" !

C’est à Herve que Joëlle a rendez-vous pour parler d’inclusion en milieu scolaire. Depuis 2018, cette école ordinaire accueille une classe un peu particulière dite : classe inclusive. Comme l’explique la directrice qui a été à la base ce projet, le principe est très simple :

C’est une classe de l’enseignement spécialisé qui est implémentée dans une école ordinaire. 

Il est important de comprendre une chose, on parle de classe inclusive et non d’école inclusive, même s’il s’agit d’un projet global porté par tout le corps enseignant. Dans ce cas précis, c’est l’école spécialisée la courte échelle d’Andrimont qui a ouvert une classe au sein de l’établissement communal.

La mise en place a été très simple. Au niveau logistique, il faut uniquement un local et l’accord du pouvoir organisateur (PO). Le second point important était de mettre les parents des élèves au courant du projet. "Tout s’est très bien passé, mais il était vraiment important que tout le monde soit partant pour que ce projet fonctionne ! On a mis en place un système de parrainage. Un élève de l’ordinaire s’occupe d’un élève de la classe inclusive à la récréation où il lui montre où se trouve la fontaine pour aller remplir sa bouteille d’eau ", précise Isabelle Allelyn.

La Fédération Wallonie Bruxelles octroie un mi-temps d’aide à chaque classe inclusive sous forme d’un mi-temps de coordination. Il s’agit d’une personne qui vient dans la classe inclusive pour aider à des projets, accompagner les enfants qui vont dans les classes ordinaires ou dans la classe inclusive ou encore à des tâches plus ponctuelles.

Et les bénéfices sont nombreux, cette directrice en est convaincue :

Le premier avantage c’est l’ouverture à la différence. C’est aussi important pour les enfants de notre école ordinaire que pour les enfants de la classe inclusive. C’est cette mixité des groupes, cette solidarité qui se crée et donc vraiment cette ouverture à la différence. C’est très important. 

Envie d’en savoir plus ? Les capsules "Les secrets du métier" sont diffusées les dimanches à 20h08 sur La RTBF et disponibles à tout moment sur Auvio.

Les secrets du métier

19 - Classes inclusives : des bénéfices pour tous les élèves

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le programme ERASMUS + : un véritable tremplin pour les étudiants !

Les secrets du métier

L’Adeps, un véritable allié pour les professeurs d’éducation physique

Les secrets du métier

Articles recommandés pour vous