Regions Hainaut

Les conditions de détention à la prison de Mons ne sont "ni inhumaines, ni dégradantes", c'est l'Arrêt rendu par la Chambre des mises en accusation du Hainaut

La prison de Mons

© Belga – Virginie Lefour

20 sept. 2022 à 14:18Temps de lecture1 min
Par Pierre Buchkremer avec Vincent Clérin

L’avocat du détenu de la prison de Mons n’a finalement pas eu gain de cause. Dans un Arrêt rendu ce mardi en début d’après-midi, la Chambre des mises en accusation du Hainaut a estimé que les conditions de détention à la prison de Mons ne sont ni inhumaines, ni dégradantes. 

Cette décision de la Chambre des mises en accusations fait suite à la plainte déposée par Maître Fabrice Vinclaire, lequel estimait que les conditions de détention de son client ne respectaient plus les minima dictés par la Convention européenne des droits de l’Homme. L’avocat déclarait ce matin que le but de sa démarche était "de faire changer les choses."

Les problèmes dénoncés ont d’abord été constatés par un huissier de justice qui s’est rendu à la prison la semaine dernière pour expertiser les lieux. Le rapport, transféré à l’avocat, a été présenté ce mardi matin à la Cour d’Appel de Mons. "Les photos prises par l’huissier et son rapport sont accablants", a déclaré Fabrice Vinclair à l’issue de la présentation des conclusions. Rats, punaises de lit, surpopulation… Autant de constats déjà posés auparavant par nos équipes et le bourgmestre de la Ville de Mons. Début juillet, Nicolas Martin avait déjà menacé de fermer la prison en raison de son état d’insalubrité et devant le manque de personnel. Pas moins de trois arrêtés avaient été pris en ce sens depuis 2019.

Il reste à Maître Vinclaire l’opportunité d’examiner la possibilité d’un pourvoi en cassation. En attendant, on apprend que le détenu devrait être transféré à la prison de Namur.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous