RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Les confidences de Benjamin Deceuninck sur son travail et son futur à la RTBF

20 août 2020 à 09:34 - mise à jour 20 août 2020 à 09:34Temps de lecture3 min
Par François Saint-Amand

David Barbet a interviewé Benjamin Deceuninck pour connaître les ambitions d'un des grands visages de la rédaction sports du service public.

C'est bientôt la rentrée des classes mais également la rentrée d'une nouvelle saison télévisée sur les chaînes de la RTBF.

Avec les décalages dus au covid-19, il va y avoir du sport fin de l'été sur la RTBF avec notamment les diffusions du Tour de France, de Roland-Garros ou la finale de l'Europa League que Benjamin Deceuninck animera.

Le sport, c'est toujours sur la RTBF

Parmi les nouveautés, la RTBF a aussi signé un accord avec Eleven Sports pour les droits d'images du championnat belge. Concrètement, pour le téléspectateur, rien ne change. Cet accord vous permettra d'avoir accès aux résumés des matchs de football sur les médias de la RTBF et pour que l'émission La Tribune, talk-show magazine du ballon rond, se poursuive.

Benjamin Deceuninck dévoile la tenue de cet accord à David Barbet : "Pour acheter ces images-là, il y a eu un accord pour échanger mes services : Eleven pourra me 'louer' un jour semaine. En échange, j'imagine que la RTBF a négocié un tarif intéressant pour exploiter ces images qui seront aussi diffusées en partie sur le digital. On sait que c'est un défi important dans les années à venir : les moments forts des matchs seront aussi visibles sur les sites web et les réseaux sociaux de la RTBF".

Une émission avec sa femme ?

Les confidences de Benjamin Deceuninck sur son travail et son futur à la RTBF

Benjamin Deceuninck, c'est aussi son idylle bien connue avec un autre visage familier de la RTBF : Élodie de Sélys, animatrice sur La Première et également de plusieurs émissions télé comme Retour aux sources ou La Télé de A à Z.

Le journaliste sportif confie qu'il se verrait bien dans une même émission aux côtés de sa femme : "Parfois on y réfléchit tard le soir en plaisantant à moitié. Je pense qu'on est assez complémentaire pour certaines choses, notamment dans l'exercice de l'interview donc avis aux amateurs. On est dans deux domaines différents (NDLR : le sport et la culture) mais au niveau de la sensibilité on se rejoint souvent sur les mêmes choses. Elle a d'autres idées d'interviews que moi : une forme d'interview tenaille mais gentille je pense que cela pourrait fonctionner".

Benjamin Deceuninck imagine une émission qui pourrait mélanger leurs deux approches journalistiques dans laquelle on découvrirait la personnalité de certaines vedettes au travers de leur passion. "La culture et le sport cela se rejoint souvent au niveau de la passion : on pourrait mélanger les deux pour essayer d'affiner un profil de personnalité, qui ferait un peu moins de promo à ce moment, mais qu'on découvrirait sous un autre angle" estime-t-il.


►►► À lire aussi : Rodrigo Beenkens : "Le Tour ce n'est pas que du sport"


Selon David Barbet, le journaliste sportif attendrait qu'un projet leur soit proposé : "Il ne proposera pas l'émission mais si on l'approche il serait heureux de la faire".

Du changement en interne aux Sports

RTBF / LA TRIBUNE

Enfin, Benjamin Deceuninck livre son avis sur le futur de la rédaction des Sports de la RTBF suite au départ de son emblématique rédacteur en chef, Michel Lecomte. Il devait prendre sa retraite en juin mais avec la crise du coronavirus, il a décalé son départ en décembre.

Michel Lecomte laissera sûrement un grand vide après 18 ans à la tête de cette rédaction. Benjamin Deceuninck attend le nom de son remplaçant et se demande si des changements importants arriveront dans son équipe. "Je me pose quelques questions : quelle sera la future ligne de la rédaction ? Y aura-t-il des grands changements ? On sait que parfois des nouveaux chefs aiment changer des choses pour montrer qu'ils sont les nouveaux chefs. J'ignore donc comment cela se passera mais je vois que dans d'autres secteurs à la RTBF, quand d'autres chefs arrivent, il y a d'autres visages qui apparaissent et d'autres décisions qui se prennent" s'interroge-t-il.

Il faudra voir s'il y aura plutôt une continuité ou une vraie révolution au sein de la rédaction.

David Barbet révèle également que Benjamin a hésité à postuler pour devenir le successeur de Michel Lecomte"Mais s'il était directeur des Sports il ne pourrait plus faire d'antenne. Il se trouve encore un peu trop jeune pour quitter l'antenne donc il a décliné l'offre à cause de cela" lance le chroniqueur.

Articles recommandés pour vous