Les CPAS aideront ceux qui souffrent le plus des conséquences du Covid. Exemple à Charleroi

Les CPAS aideront ceux qui souffrent le plus des conséquences du Covid. Exemple à Charleroi
11 sept. 2020 à 15:15Temps de lecture1 min
Par Nicolas Rondelez et Grégory Fobe

Le gouvernement fédéral a décidé d’octroyer un budget aux CPAS pour aider les personnes les plus impactées financièrement par la crise du covid. A Charleroi, l’enveloppe disponible est de presque 6 millions d’euros. Pour y avoir droit, il faudra évidemment répondre à une série de critères et pouvoir prouver qu’on en a réellement besoin. C’est une nouvelle mission et surtout un nouveau public pour les CPAS. Des indépendants, des artistes, des étudiants, des travailleurs du sexe par exemple. Ce soutien financier peut prendre différentes formes.

Du loyer à l’achat de biens de première nécessité

Les CPAS pourront donc aider les citoyens dans des domaines tels que le paiement d'un loyer, d'une facture d'énergie, d'une facture numérique, d'une visite chez le médecin ou le psychologue ou encore pour l'achat de denrées alimentaires ou de biens de première nécessité, pour ne citer que quelques exemples.
 

Une aide conditionnée

Chaque demande d’aide sera bien entendu analysée. Le CPAS devra établir l’état de besoin de la personne qui fait une demande. Chaque situation particulière sera étudiée par un assistant social. Afin de toucher un maximum de personne susceptible de bénéficier de l’aide, le CPAS de Charleroi a obtenu la collaboration d’organismes les représentants : syndicats, caisses de sécurité sociale pour les indépendants ou les artistes, directions d’institutions scolaires… L’aide est actuellement accessible jusqu’au 31 décembre, mais le président du CPAS, Philippe Van Cauwenberghe espère qu’elle puisse être reconduite en 2021. Un call-center a été mis en place au 071/20.72.07 chaque jour de la semaine de 8h à 12h. Les demandes d’aide peuvent aussi être adressées via l’adresse mail inforcovid@cpascharleroi.be.

Articles recommandés pour vous