RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Les crèches subventionnées bientôt gratuites pour les parents à plus petits revenus

16 juin 2022 à 15:54 - mise à jour 17 juin 2022 à 09:05Temps de lecture2 min
Par Anne Pollard

C’est le casse-tête de nombreux jeunes parents : trouver une place en crèche pour son nouveau-né. Pour certaines familles, le défi se corse aussi au moment de payer cet accès en milieu d’accueil. La ministre en charge de l’Enfance à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard, propose un projet sur la table du gouvernement pour aider les familles à faibles et moyens revenus.

Actuellement, il existe 139 barèmes différents pour calculer le coût de la crèche, en fonction des revenus du ménage. Généralement, ce coût correspond à onze pourcents du salaire. Un système revu et simplifié dans la proposition avancée par la ministre Bénédicte Linard (Ecolo), en charge de la Petite Enfance pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Je propose un système en 6 tranches, plus juste et plus équitable, particulièrement pour ceux dont le revenu n’atteint pas le seuil de pauvreté et les familles au revenu d’intégration sociale."

La première tranche concerne les revenus à moins de 20.000 euros par an, soit environ 1300 euros par mois. Pour les personnes concernées, l’accès à la crèche serait alors gratuit. "Progressivement, au fil des six tranches basées sur les revenus, on augmente la participation financière des parents."

Par exemple, pour une place en crèche, une mère célibataire avec un bas revenu payera moins qu’un couple disposant de deux salaires confortables. "L’objectif, c’est de faire un calcul qui permettrait à tous les enfants d’avoir accès à un milieu d’accueil de qualité", explique Bénédicte Linard. "Les mille premiers jours de la vie d’un enfant sont déterminants, il est donc indispensable de l’accompagner dans les meilleures conditions."

Réduction pour les revenus en dessous de 4300 euros

Les ménages qui touchent jusqu’à 4300 euros net par mois sont particulièrement visés par la mesure. Pour les familles avec un revenu se situant en dessous de ce chiffre, le coût de la crèche va diminuer. "En revanche, ceux qui gagnent plus auront, de manière très progressive, un montant un peu plus élevé", précise la ministre. En effet, pour ce projet, aucun budget supplémentaire ne sera débloqué. Ce nouveau calcul entraînera donc une augmentation progressive du coût de la crèche pour les parents aux plus hauts salaires.

5000 places supplémentaires d’ici 2026

Autre difficulté qui se pose aujourd’hui aux familles avec de jeunes enfants : trouver un lieu d’accueil pas trop éloigné du domicile ou du lieu de travail. Ils en manquent. La ministre Linard entend créer 5000 places supplémentaires dans les quatre ans. Elles seront réparties en fonction des besoins dans les communes de Wallonie et de Bruxelles.

Ces changements concernent les milieux subventionnés, en ce compris les accueillantes conventionnées et salariées.

C’était l’un des engagements du gouvernement pris en 2020 dans le cadre du plan d’action relatif aux droits de l’enfant.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

La facture des crèches et services d'accueil diminuera pour les familles monoparentales

Belgique

177 places de crèche supplémentaires en Région bruxelloise d'ici 2024

Regions

Articles recommandés pour vous