High tech

Les dabloons : la monnaie imaginaire qui fait sensation sur TikTok

Les dabloons : la monnaie imaginaire qui fait sensation sur TikTok.

© dabloonstok/TikTok

29 nov. 2022 à 13:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec ETX

Les jeunes ont un rapport ambivalent à l’argent : il est beaucoup plus décomplexé et ludique que celui de leurs aînés. La preuve avec les "dabloons". Ces unités de monnaie fictive suscitent un véritable engouement chez les utilisateurs de TikTok, même si elles n’ont strictement aucune valeur pécuniaire.

"Bonjour, voyageur !"

Il suffit de passer quelques minutes sur la page d’accueil du réseau social préféré des adolescents - le fil "Pour toi"- pour voir apparaître des vidéos faisant référence aux "dabloons". La plupart d’entre elles mettent en scène un chat qui vous interpelle avec la phrase : "Bonjour, voyageur !". Il vous propose un bol de soupe ou une autre collation pour vous réconforter après une dure journée de labeur. En échange, le félin ne vous demande que quelques "dabloons", des pièces de monnaie virtuelles dont le nom renvoie à une devise espagnole en circulation au XVIe siècle.

Loading...

Résultat : vous voilà endetté. Mais pas besoin de céder à la panique. Vous pouvez vous renflouer en regardant l’une des (très) nombreuses vidéos de DabloonTok, une communauté financière qui se réunit autour du hashtag du même nom. Ce dernier compte déjà plus de 800 millions de vues sur TikTok. Ce chiffre ne cesse d’augmenter, preuve de l’engouement que suscitent les "dabloons" auprès des internautes.

Une microéconomie alimentée par des vidéos

Le phénomène est tel que certains parlent d’une véritable microéconomie fictive qui s’auto-alimente grâce aux vidéos que publient les utilisateurs de TikTok sur le réseau social.

Certaines donnent gratuitement des "dabloons", d’autres en confisquent en échange d’un quelconque service imaginaire. 

Les détenteurs de "dabloons" ont souvent le plus grand mal à suivre l’état de leurs finances étant donné la rapidité avec laquelle ils gagnent ou perdent ces unités de monnaie virtuelle. Selon le Guardian, ils font souvent leurs comptes sur leur smartphone, même si quelques-uns créent des tableaux Excel pour y voir plus clair dans cette économie "dabloonesque". D’autant plus qu’ils ne sont pas à l’abri de perdre leur pécule en tombant sur des vidéos pièges créées par des voleurs de "dabloons".

Loading...

A l'origine, un chat à quatre doigts

C’est là tout l’intérêt de ce jeu de rôle communautaire : il n’est régi par aucune règle. N’importe qui est libre d’offrir ou de réclamer des "dabloons" aux autres internautes à travers de courtes vidéos, mettant souvent en scène des chats à l’air malicieux.

Le félin renvoie aux prémices de cette économie. Le site de référence Know Your Meme affirme qu’elle est issue d’un mème dans lequel un chat montre fièrement ses quatre doigts, et ayant pour légende la phrase "4 dabloons". Cette image serait apparue pour la première fois sur Instagram en avril 2021, et aurait donné naissance, quelques jours plus tard, à un autre mème fondateur de DabloonTok. Il reprend le même principe que le premier, un chat réclamant quatre dabloons, mais il s’articule autour d’un cliché flou d’un félin noir en plein mouvement.

Des "mesures anti-inflationnistes" ?

Comme souvent sur Internet, les origines de ces mèmes sont floues. Mais il y a fort à parier que le créateur des mèmes "4 dabloons" n’avait pas imaginé qu’ils donneraient naissance à une véritable économie sur TikTok, aussi complexe que dérégulée.

En effet, les "dabloons" circulent en trop grandes quantités sur la plateforme de création et de partage de courtes vidéos. Le cours de la monnaie fictive augmente donc de façon significative, ce qui pousse certains de ses adeptes à exiger des mesures anti-inflationnistes. Parmi elles, la limite des dons à 100 "dabloons" ou encore la création d’instances gouvernementales. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous