Guerre en Ukraine

Les derniers combattants ukrainiens d'Azovstal laissent entendre qu'ils sont prêts à partir

L'aciérie d'Azovstal en Ukraine.

© Belgaimage

16 mai 2022 à 21:35Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Maud Wilquin

Les derniers combattants ukrainiens retranchés à Marioupol dans l'aciérie Azovstal ont annoncé lundi qu'ils avaient "exécuté l'ordre" du commandement suprême ukrainien "afin de sauver des vies", semblant signaler qu'ils se préparaient à quitter ce site assiégé par l'armée russe depuis plusieurs semaines.

"Afin de sauver des vies, l'ensemble de la garnison de Marioupol a exécuté l'ordre approuvé par le commandement militaire et espère le soutien du peuple ukrainien", a affirmé dans un message publié sur les réseaux sociaux le régiment Azov, qui assure la défense de ce site.

"Pendant 82 jours, les défenseurs de Marioupol ont exécuté les ordres malgré les difficultés, ont fait reculer les forces écrasantes de l'ennemi et ont permis à l'armée ukrainienne de se regrouper, de former davantage de personnel et de recevoir un grand nombre d'armes des pays partenaires", ajoute le communiqué, sans précision sur la teneur des ordres reçus.

Denys Prokopenko, un des commandants du régiment Azov à Marioupol, a lui déclaré dans une vidéo qu'"il y a toujours un risque, il n'y a pas de plan et d'opération complètement sûrs pendant la guerre".

Il n'a toutefois pas non plus détaillé l'opération en question.

Les autorités ukrainiennes restaient elles silencieuses lundi soir mais cette vidéo a été diffusée quelques heures après l'annonce par la Russie d'une trêve à Azovstal afin d'évacuer les blessés ukrainiens.

"Un régime de silence (des armes) est en vigueur actuellement et un couloir humanitaire ouvert par lequel les soldats ukrainiens blessés sont transférés vers les établissements médicaux à Novoazovsk", en territoire contrôlé par les forces russes et prorusses, a annoncé le ministère dans un communiqué. 

Selon ce communiqué, c'est le résultat de négociations avec les combattants ukrainiens eux-mêmes, qui sont retranchés dans un dédale de souterrains de ce gigantesque site industriel.

Il ne précise pas combien de personnes doivent être évacuées. Selon les autorités ukrainiennes, quelque 1.000 soldats dont 600 blessés y seraient encore.

Femmes, enfants et personnes âgées qui s'étaient réfugiés sur le site ont tous été évacués fin avril, grâce à une opération coordonnée par les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge.

La ville portuaire stratégique de Marioupol a été totalement ravagée depuis l'offensive russe lancée le 24 février contre l'Ukraine. Plusieurs centaines de combattants ukrainiens s'étaient retranchés dans l'aciérie d'Azovstal, un immense complexe sidérurgique 

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : 1730 militaires ukrainiens d’Azovstal se sont rendus depuis lundi

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : quelque 959 militaires ukrainiens d'Azovstal se sont rendus depuis lundi, selon la Russie

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous