RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les "Musées Royaux des Beaux-Arts" à Bruxelles présente une exposition autour d’un fleuron de leurs collections, La mort de Marat ou Marat assassiné, le chef-d’œuvre de Jacques-Louis David, exécuté en 1793.

Une œuvre phare de la modernité

L’artiste néo-classique représente un événement de l’histoire de manière réaliste ou naturaliste. Il abandonne les références à l’iconographie antique et rompt avec les représentations de son époque.

Un rappel historique. Montagnards et Girondins s’opposent pendant la Révolution française. Le boutefeu Marat, député montagnard, critiqué par les Girondins, sera assassiné par Charlotte Corday, une révolutionnaire modérée qui s’opposait, paradoxalement, au terrorisme révolutionnaire prôné par L’Ami du peuple.

David idéalise également le martyr de la révolution. Le peintre cite les maîtres anciens. La posture du corps de Marat rappelle le relâchement du Christ, quand descendu de la croix, il apparaît dans une déploration. La pietà de Michel-Ange est une référence possible.

Marat assassiné, deux répliques d'atelier
Marat assassiné, deux répliques d'atelier Pascal Goffaux

La réfectographie à l'oeuvre

Le tableau a fait l’objet d’un examen matériel et technique mené par le Centre européen d’archéométrie de l’Université de Liège. La réflectographie infrarouge révèle que l’œuvre a été réalisée sans esquisse préalable. Le peintre s’est inspiré d’une main de cadavre et d’un masque funéraire pour représenter le corps de Marat. Les yeux mi-clos à l’origine seront définitivement fermés dans l’œuvre terminée.

Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles ont rassemblé autour du tableau original trois des quatre répliques d'atelier connues, exécutées dans l’atelier de David sous le regard du maître. Une copie tardive complète l’ensemble.

Francisca Vandepitte, conservatrice Collection d’Art moderne MRBAB, commissaire de l’exposition, au micro de Pascal Goffaux.

Marat, assassiné … révélé par la réflectographie.

Examen mené par le Centre européen d’archéométrie de l’ULiège.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts sur la peinture révolutionnaire "Marat assassiné"

Exposition - Musées

Articles recommandés pour vous