Les deux premiers chiens robots hypertechnologiques de Boston Dynamics débarquent en Europe dans le secteur de la construction

Des chiens robot arrivent sur les chantiers de construction afin d'aider les ouvrier et faire gagner du temps

© capture d'écran Instagram

02 oct. 2020 à 13:02 - mise à jour 02 oct. 2020 à 14:27Temps de lecture2 min
Par Clément Larue

La robotique au service de l'homme c'est depuis longtemps un espoir de facilité, mais aussi une peur d'être remplacé par la machine. Au Luxembourg, on a choisi que cela soit un gain de temps pour les chantiers. 

La société Stugalux a fait l'acquisition de deux chiens-robots appelés "Spot". Ces animaux d'un nouveau genre sont originaires des Etats-Unis, plus précisément dans le Massachusetts. Elevés (développés) par la société Boston Dynamics, les deux e-canidés luxembourgeois sont les premiers à venir sur le continent européen.

Une nouveauté suffisamment importante que pour attirer la presse grand-ducale et son ministre des Classes moyennes et du Tourisme : Lex Delles.

Loading...

'Spot' peut hocher la tête, s'accroupir, se coucher, avancer et reculer. Il peut être équipé par un florilège d'équipements de pointe, en plus de ses capteurs et de son ordinateur. Concrètement, ces deux robots ont pour mission d'effectuer des modélisations 3D très précises pour le compte de l'entreprise luxembourgeoise. En récoltant et transmettant ces données, cela va apporter un gain de temps sur la durée des chantiers.

L'entreprise Stugalux et le ministre Lex Delles l'ont assuré au journal luxembourgeois L'essentiel : "C’est simplement un outil supplémentaire pour faciliter le travail des ouvriers. Ces robots là ne remplaceront jamais leur présence. C’est une augmentation de la productivité. Grâce aux robots, on peut faire des choses qu’on ne faisait pas avant". De quoi balayer les craintes quant au remplacement de l'Homme par la machine.

Une robotisation pas si récente

Boston Dynamics n'en est pas à ses débuts dans la robotique. Depuis plus de quinze ans, leurs créations sont utilisées dans des entrepôts, diverses entreprises de l'énergie ou la construction ainsi que l'armée américaine. Spécialisée dans les robots à jambes, la société innove ici avec une commercialisation grand public de son robot 'Spot', prix de base : 74.500$ (soit pas loin de 65.000€) sans compter les équipements nécessaires aux tâches à effectuer selon l'utilisation souhaitée.

Prolongation entrepreneuriale du mythique Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui appartient à l'université de Cambridge, Boston Dynamics collabore avec l'armée américaine depuis ses débuts dans les années 90 . Majoritairement, les projets en restent à la phase de développement ou test, et pour du transport de matériel. En revanche, les usages civils se font omniprésents dans les services proposés par les robots de la société.  

Loading...

'Spot' est la concrétisation d'une nouvelle ère robotique pour l'entreprise américaine. Le robot a quatre pattes a connus plusieurs prédécesseurs, dont le plus ancien date de 2005 : BigDog, premier robot quadrupède à l'allure d'un chien et financé par l'agence de recherche du département de la Défense des Etats-Unis. 

Quinze ans plus tard, la version a bien évolué et séduit encore plus suite aux nombreux usages ventés par Boston Dynamics : construction, télémédecine, sécurité civile, entretient industriel, etc. Reste à voir qui décidera d'adopter 'Spot' dans notre pays.

Sur le même sujet

Les robots tueurs arrivent : peut-on les laisser faire ?

Monde

Articles recommandés pour vous