Coupe du Monde 2022

Les Diables rouges gaspillent contre la Croatie et sont éliminés de la Coupe du monde

Coupe du Monde 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Diables rouges ne sont pas parvenus à forcer l’exploit face à la Croatie dans le match couperet du groupe F de la Coupe du monde. Incapable de trouver l’ouverture malgré une prestation nettement supérieure à celle des deux premiers matches de ce mondial, la Belgique a dû se contenter d’un match nul (0-0). Un résultat insuffisant pour franchir la phase de poules. Troisièmes de leur groupe (4 pts), derrière le Maroc (7 pts) et la Croatie (5 pts), les Diables rouges sont éliminés de la Coupe du monde !

Des regrets. Beaucoup de regrets ! C’est sans doute ce qui trottera longtemps dans la tête de notre sélection pendant un bon moment. En partie pour les opportunités manquées face aux Croates, principalement pour ne pas avoir affiché ce niveau de jeu-là plus tôt dans la compétition.

Car la Belgique a fait tout ce qu’elle devait faire dans ce match quitte ou double. Attentive derrière, pour ne pas prêter les flancs aux talentueux Croates, la Belgique s’est timidement affichée dans le camp adverse en première période. Quelques opportunités intéressantes, notamment celle de Mertens à la 13e minute, un bon pressing et peu d’occasions concédées (si ce n’est un penalty évité de justesse grâce au VAR pour une faute de Carrasco).

La pression belge s’est accentuée en deuxième période grâce à la montée au jeu de Romelu Lukaku, bien plus pesant sur la défense croate que Dries Mertens, étonnamment titularisé en pointe.

Alors que Courtois s’interposait face à Brozovic et Kovacic (50e), les Belges passaient très proches du 0-1. En position de frappe, Carrasco tergiverse, se fait stopper par la défense croate mais permet à Lukaku de récupérer le ballon. Frappe sur le poteau dans un angle fermé et danger esquivé par la Croatie (60e).

En route, la machine belge va faire passer un très mauvais dernier quart d’heure aux Croates. Les débordements de Doku et Thorgan Hazard font mal. Dans le money time, Romelu Lukaku peut faire mouche trois fois. Malchanceux sur une déviation à la 87e, il manque l’immanquable à la 90e et se fait anticiper par un sauvetage miraculeux de Gvardiol à la 92e.

Le marquoir ne bougera pas malgré toutes ces opportunités. Un triste épilogue pour cette génération dorée dont l’aventure au Qatar se termine beaucoup plus tôt que prévu.

Loading...
© Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous