Red Flames

"Les Diables Rouges ? On préfère les Red Flames !"

La fanfare des Red Flames à Manchester : "On les préfère aux Diables !"
12 juil. 2022 à 05:05Temps de lecture2 min
Par Erik Libois (à Manchester)

Au surlendemain de leur semi-échec face à l’Islande, dans ce qui était leur duel de poule (sur papier) le plus abordable, les Red Flames ont tourné le bouton vers la France, l’ogre qui se dressera sur leur route, jeudi à Roterham. En tribune, les Belges pourront déjà compter sur du soutien vocal… et surtout musical.

Face à l’Islande dimanche, les quelques centaines de fans noir-jaune-rouge se sont fait entendre avec l’appui d’une fanfare de 8 musiciens, venus spécialement du Brabant flamand. Et emmenés par le trompettiste Jaak qui, au quotidien, assure le secrétariat de l’école primaire communale de Tervuren.

On joue lors de chaque match des Flames en Belgique, avant à Louvain et maintenant à Lierre. C’est l’Union Belge qui a affrété un bus VIP pour nous faire venir jusqu’ici et qui nous paie le voyage. Evidemment, on espérait battre l’Islande… et je crains maintenant que ça devienne très difficile pour la qualification. Car la France, c’est quand même autre chose ! "

"Les Diables Rouges ? On préfère les Red Flames !"
"Les Diables Rouges ? On préfère les Red Flames !" BELGA

Un peu plus loin, c’est la débonnaire Yvette qui tient la grosse caisse…

Je joue aussi de la clarinette… mais à la maison, je suis premier violon ! " se marre celle qui est aussi Echevine des Sports dans sa Commune de Bertem, bien connue… pour les fameux embouteillages de l’E40. " Je ne connais pas grand-chose en foot, c’est mon mari qui m’explique et je vis les matches en toute sérénité, sans le moindre stress. Mais je trouve que les Flames sont formidables : elles jouent en équipe, pas comme ces grands égoïstes que sont les hommes ! (clin d’œil) Ma préférée, c’est Kassandra Missipo : je ne la connais pas personnellement, mais elle dégage quelque chose. "

Meester Jaak sans sa trompette
Meester Jaak sans sa trompette © Tous droits réservés

Sans nécessairement tendre l’oreille face à l’Islande, les airs les plus connus chez nous s’identifiaient aisément. Et toute la tribune, donc, de les reprendre en chœur pour faire front au célèbre clapping des fans nordiques.

On a fait des arrangements spécialement pour jouer, dans les stades, des airs que tout le monde connait " explique le trompettiste. " On reprend ainsi des tubes flamands, ‘Jules César’du Grand Jojo mais aussi ‘Sweet Caroline’, qui est plus international. On est content de participer à la croissance des Flames, qui sont vraiment des chouettes filles. On espère que dans quelques années, le foot féminin aurait pris une plus grande ampleur. Si je devais choisir, je dirais que je préfère les Red Flames aux Diables Rouges. Mais j’aime aussi les Diables, hein ! " (clin d’œil)

Sur le même sujet

Cécile De Gernier après France-Belgique : "Les Red Flames ont joué avec audace"

Red Flames

Wendie Renard sur Janice Cayman : "ça reste une très bonne amie mais on va chacune tout donner pour notre pays"

Euro féminin

Articles recommandés pour vous