Diables Rouges

Les Diables rouges, remontés à deux reprises, partagent en Irlande

Irlande - Belgique : 26 mars 2022 (2-2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 mars 2022 à 04:00 - mise à jour 26 mars 2022 à 19:00Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

Les Diables rouges, sans les cadres, ont partagé à Dublin face à l’Irlande. Les Belges ont mené à deux reprises mais ils ont été remontés à chaque fois, débordés par l’enthousiasme des Boys in green. Entre le réalisme des hommes de Martinez et le nombre d’occasions des Irlandais, ce 2-2 est logique.

Roberto Martinez fidèle à lui-même aligne la meilleure équipe disponible. Pas de surprise, donc dans un onze de base où Arthur Theate (1), Alexis Saelemaerkers (7) et Charles De Ketelaere (4) sont les plus inexpérimentés. Ce trio tire d’ailleurs la moyenne de sélection des titulaires (24,7 au coup d’envoi) vers le bas. Mais si les hommes changent, la philosophie reste.

Une mi-temps en deux temps

Dans un début de match engagé, les Diables mettent le pied sur le ballon. Et ils ont la bonne idée de trouver la faille dès la première frappe. Michy Batshuayi joue les décapsuleurs en chef. Servi par Vanaken, Batsman fixe deux défenseurs irlandais et enroule magnifiquement son tir du pied droit. Caoimhin Kelleher est battu. Les Diables aux commandes (0-1, 12e).

Les imprécisions techniques font leur apparition et la maîtrise belge s’effiloche au fil des minutes. Les Irlandais s’engouffrent dans la brèche et font parler leur enthousiasme. La défense belge peine à se dégager. Le ballon revient une fois, deux fois et atterrit dans les pieds de Chiedozie Ogbene. L’attaquant de Rotterham a tout le temps de contrôler. Il lève le ballon et décoche un retourné qui termine au fond des filets de Simon Mignolet (1-1, 35e). A trop reculer, la Belgique s’est mise en difficulté.

Du réalisme mais trop d’occasions concédées

Et la mi-temps ne suffit pas à remettre les Diables dans le sens de la marche. Que du contraire, Seamus Coleman jaillit dans le dos de Hans Vanaken. Les Belges sont sous pression. Il faut un excellent retour de Youri Tielemans et un sauvetage sur la ligne de Jason Denayer pour éviter le pire (47e). Dans la foulée Thomas Foket, qui a remplacé Saelemaekers à la pause, s’interpose devant Jason Knight (50e).

Mais les grandes équipes savent faire preuve de réalisme. Et la Belgique est une grande équipe. Sur un coup de coin de Thorgan Hazard, Hans Vanaken s’élève au petit rectangle. Son coup de tête – dévié par Coleman – fait mouche (1-2, 58e).

Décidés à honorer le 100e anniversaire de leur fédé, les Boys in green continuent à poser des problèmes aux Diables. Callum Robison enrhume Denayer avant de forcer Mignolet à la parade sur un envoi puissant (62e). Orel Mangala (1ère sélection) et Adnan Januzaj montent pour le dernier quart d’heure. Dedryck Boyata se jette (et se blesse) pour empêcher Keane de défier Mignolet (79e).

La volonté irlandaise finit par payer. Ogbene centre pour Brown qui ramène ses couleurs à hauteur pour la deuxième fois (85e). L’Irlande décroche un partage mérité. Sans les cadres, les Diables ont manqué de patrons, de joueurs capables de taper du poing sur la table quand ça va un peu moins bien.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous