Football

Les Diablotins, reçus 5 sur 5, s’imposent face à la Turquie et font un pas de plus vers l’Euro 2023

Michel Ange Balikwisha offre la victoire aux Diablotins face à la Turquie

© BELGA

12 nov. 2021 à 21:25Temps de lecture3 min
Par Jâd El Nakadi avec Belga

Que ce fut laborieux ! Les Diablotins rencontraient la Turquie ce vendredi soir à Louvain à l’occasion de leur cinquième match de qualifications pour l’Euro 2023. Après une première période très pauvre en occasions, les Diablotins ont finalement ouvert le score grâce à une frappe croisée du joueur de l’Antwerp Michel Ange Balikwisha, parfaitement servi par Yari Verschaeren (1-0, 51'). En fin de rencontre, Ignace Van der Brempt a assuré la victoire des siens en transformant un penalty (2-0, 90+5'). Grâce à ce 5e succès consécutif, les joueurs de Jacky Mathijssen font un pas de plus vers l’Euro 2023.


►►► À lire aussi : Diables Rouges : Courtois et Benteke de retour à l’entraînement, seul Praet manque à l’appel


La rencontre avait débuté avec trente minutes de retard à la suite d’un problème technique qui touchait le bus de la Turquie. Une fois les 22 acteurs sur la pelouse, on assistait à un début de match très fermé avec des Belges qui mettaient le pied sur le ballon (plus de 60% de possession de balle), sans pour autant réussir à se créer d’opportunités face à des Turcs très rugueux dans le jeu (quatre cartons jaunes en première mi-temps).

Les Diablotins éprouvaient des difficultés à se montrer dangereux, si ce n’est par de rares incursions de Logan Ndembe (28e, 32e) ou de Lois Openda, parti seul au but après une mauvaise relance de la défense (30e). Mais à chaque fois, le dernier geste faisait défaut et la défense turque n’était pas inquiétée. Un score vierge sanctionnait un premier acte dont la fin était très tendue, à la limite de la bagarre générale.

Une deuxième période plus animée

Dès le retour des vestiaires, les hommes de Jacky Mathijssen prenaient méritoirement l’avantage par l’entremise de Michel-Ange Balikwisha (51e). L’attaquant de l’Antwerp récupérait une bonne passe dans le dos de la défense de Yari Verschaeren que Nicolas Raskin laissait intelligemment passé pour son ex-coéquipier du Standard. Ce dernier contrôlait et trompait le portier visiteur d’une frappe croisée.

Les Belges gardaient la maîtrise du ballon et à la 76e minute, Lois Openda obligeait le gardien turc à se détendre après une frappe consécutive à un corner. Sans réel danger pour les visiteurs. La fin de match était un peu plus rythmée et chaque équipe allait se créer des occasions.

Presque inexistants offensivement jusque-là, les Turcs mettaient le nez à la fenêtre à la 80e et obligeaient Maarten Vandevoordt à intervenir pour la première fois sur une frappe dans le petit rectangle. Deux minutes plus tard, il remportait son duel face à Gokdeniz Bayrakdar, bien lancé dans le dos de la défense. Sa tentative était déviée de justesse par le portier du KRC Genk qui sortait le ballon de quelques centimètres.

À la 85e minute, Anass Zaroury, monté au jeu quelques minutes plus tôt, ratait le but du chaos en plaçant un magnifique centre en retrait d’Openda de peu à côté du but de la Turquie. Le même Zaroury se transformait en passeur décisif sur coup franc pour Amadou Onana, mais la reprise du joueur de Lille venait s’écraser contre le montant (88e).

Dans les arrêts de jeu, Ali Kaan Guneren touchait le ballon de la main dans le petit rectangle. L’arbitre le sanctionnait d’un second carton jaune et accordait un penalty aux Diablotins, transformé par Ignace Van der Brempt juste avant le coup de sifflet final (90+5).

La Belgique s’envole au classement

Au classement, grâce à cette victoire, les Diablotins caracolent en tête du groupe I avec 15 points sur 15. Ils possèdent 9 longueurs d’avance sur le Danemark qui compte deux matches de retard. Les Danois auront l’occasion de refaire une partie de leur retard sur la pelouse de cette même Turquie le 16 novembre prochain. Dans le même temps, la Belgique se déplacera en Écosse pour tenter de remporter sa sixième rencontre de rang. Les Ecossais ont battu vendredi soir le Kazakhstan 2 à 1 pour décrocher leur premier succès (en 3 matches) dans cette campagne.

Les neuf vainqueurs de groupes et le meilleur deuxième se qualifieront directement pour la compétition qui se tiendra en juin et en juillet 2023 en Géorgie et Roumanie. Les huit autres deuxièmes se disputeront les quatre derniers tickets lors de barrages au mois de septembre 2022.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous