RTBFPasser au contenu

Regions

Les éco-jardins : jardiner en favorisant la biodiversité

Les éco-jardiniers ont adopté une charte qui les encourage à ne pas utiliser de pesticides dans leurs parcelles.
22 mai 2022 à 13:05 - mise à jour 22 mai 2022 à 15:392 min
Par Martin Caulier

Faire son jardin sans utiliser de pesticides, privilégier les collaborations entre plantes, favoriser la multiplication des insectes. Voilà autant de principes que se sont fixés les éco-jardiniers. Tous ont signé une charte et s’engagent à entretenir leurs jardins selon certaines règles respectueuses de l’environnement.

"Tu vois, moi tout ce que j’arrache comme mauvaises herbes, je les laisse ensuite et ça va nourrir la terre", explique Paule. Ici, c’est bien un éco-jardin. Il y a donc quelques règles comme nous l’explique Jean-Marc Bay. Il a travaillé pendant plusieurs années au parc naturel des Plaines de l’Escaut ; aujourd’hui il conseille les personnes désireuses de rejoindre le réseau des éco-jardins. "L’éco-jardin c’est accueillir la biodiversité dans son jardin qu’il soit grand ou petit. C’est ne pas utiliser de produits phytosanitaires", comprenez ici notamment les pesticides.

Et pour y arriver techniques comme la collaboration entre les plantes. "Par exemple, le poireau va repousser la mouche de la carotte, le parfum de la carotte va dissimuler un peu l’odeur des poireaux".

Dans ce jardin, l’idée est donc de favoriser la biodiversité. Les insectes sont donc les bienvenus.
Dans ce jardin, l’idée est donc de favoriser la biodiversité. Les insectes sont donc les bienvenus. RTBF

Et ce jardin a en plus la particularité d’être collectif. Alors, il peut aussi être l’objet de quelques expériences. "Ici c’est une butte sur laquelle on vient déposer les mauvaises herbes, les tontes de pelouse, etc. On ne plante pas sur la butte mais on plante au pied de la butte et regardez comme les courgettes poussent bien", explique Paule.

Des techniques simples qui inspirent les curieux venus découvrir ce jardin lors d’une porte ouverte des éco-jardins. "A l’heure actuelle, ce n’est pas toujours évident de trouver des bons légumes qui conservent. Je trouve que le concept ici des échanges, de rencontrer des gens est bien fait", explique une dame venue visiter le jardin avec son fils. "Et puis, grâce à cela, on voit de plus en plus d’insectes et moi ça m’intéresse", explique son fils.

Pour Paule, l’intérêt c’est aussi d’observer. "Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’idée de tout en se nourrissant, régénérer la terre et d’être en contact avec toute cette vie".

Les éco-jardins se sont même regroupés en réseau le long de la frontière avec la France. Le réseau éco-jardins s’étend sur le parc naturel des Plaines de l’Escaut côté belge et le parc naturel régional Scarpe Escaut côté français ; parce que la nature, elle, ne connaît pas les frontières.

 

Réécoutez le reportage sur les éco-jardins

A la découverte des éco-jardins

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

18 juin 2022 à 08:22
2 min
14 juin 2022 à 09:22
1 min

Articles recommandés pour vous