Regions

Les écoles de Wallonie picarde se bougent pour la planète

Ecol'Logique Wapi

© IDETA

Afin de sensibiliser les citoyens à l'importance de réduire leur empreinte carbone dès leur plus jeune âge, l'intercommunale Ideta s'est associée avec 10 communes et 18 écoles de Wallonie picarde (Wapi) pour lancer l'action "Écol'Logique Wapi". Au total, 19 classes de 5e primaire suivront un parcours de plus de deux ans afin de tenter de réduire de 15% leurs émissions de CO2 au terme du programme.

Un engagement 

C'est à Celles, près de Tournai, que l'action "Écol'Logique Wapi" a été lancée ce jeudi, en partenariat avec l'association "Good Planet Belgium". Dix-neuf classes participeront à des animations sur l'énergie, le zéro déchet et la mobilité. La thématique de l'eau sera également abordée en fin de programme.  Ideta les accompagnera dans la réalisation d'un audit de leur école et d'une feuille de route listant les différentes actions à mettre en place dans les différentes thématiques.  Lorsqu'ils seront en 6e primaire, les élèves seront formés à devenir les porte-paroles du projet avant leur départ en secondaire. 

En tant qu'ambassadeurs "Écol'Logique Wapi" au sein de leur établissement, ils pourront aussi parrainer des enfants dans d'autres écoles de la Wapi. Ils leur présenteront le projet et les inciteront à engager le même processus dans leur établissement.   La transition environnementale et énergétique de la Wallonie picarde est une des priorités de l'agence de développement territorial Ideta depuis de nombreuses années. En tant que coordinateur supra communal, celle-ci accompagne, depuis 2014, les communes du territoire dans la mise en œuvre de leur "Plan d'action en faveur de l'énergie durable et du climat" (PAEDC).  

Pour la réduction de l'empreinte carbone des écoles 

Dans le cadre de l'appel à projets POLLEC (Politique locale énergie et climat), Ideta a élaboré un accompagnement des écoles pour les aider à réduire leur empreinte carbone. Ce programme s'adresse en priorité aux enfants de 5e primaire. Il s'étalera sur deux années scolaires, le temps nécessaire pour qu'ils assimilent chaque sujet, qu'ils s'investissent, voient les résultats de leurs efforts et puissent finalement passer le relais à d'autres enfants avant leur départ pour le supérieur.  

Les communes jouent un rôle important dans ce projet. Leur coordinateur POLLEC est un maillon indispensable qui assure la communication vers les écoles et veillera à les mobiliser tout au long du programme.

Responsabiliser sa consommation énergétique 

Les écoles participantes se sont engagées à soutenir la démarche et à créer un comité de suivi. Composé d'un ou plusieurs élèves de la classe, de l'enseignant, d'un représentant d'Ideta, du coordinateur POLLEC, d'un membre du Pouvoir Organisateur et de la direction de l'école, le comité élaborera un plan d'action sur base de la feuille de route. Un compteur communicant, offert par Ideta et installé par ORES, leur permettra de réaliser et de systématiser les relevés de consommation d'électricité.  

Ideta apportera son expertise sur les questions énergétiques. L'agence mettra à disposition des écoles une plateforme de monitoring d'électricité, Solaris, pour qu'elles puissent gérer au mieux leur consommation. Pour réaliser les diagnostics, fixer les objectifs de réduction carbone et élaborer les plans d'action des écoles, Ideta se dotera d'un nouvel outil numérique, via le programme Smart Région, mené par Digital Wallonia.

L'association Good Planet Belgium, active depuis plus de 20 ans en faveur du développement durable, assurera le volet éducatif et animera les ateliers au sein des écoles. Les élèves utiliseront son outil Goodschool Digitool pour faire le bilan carbone et en assurer le suivi.
 

Articles recommandés pour vous