C'est pas fini

Les écrans tactiles comme tableau de bord : le billet d'humeur de Marianne Virlée

Mixed Race woman driving car pressing touch screen

© JGI/Jamie Grill

20 avr. 2021 à 11:41Temps de lecture2 min
Par Marianne Virlée

Comme tous les soirs dans " C’est pas fini ", Marianne Virlée pousse un " coup de gueule ". Retour les écrans tactiles en voiture. Un sujet qui avait fait réagir les auditeurs et les débateurs de " C’est pas fini’. 

Les automobilistes consacrent 25 à 30% de leur temps de conduite à une activité qui détourne leur attention.

Comme le smartphone, les écrans tactiles sont une source de distraction et cela augmente les risques d’accident si les fonctions ne sont pas bloquées quand le véhicule est en mouvement.

Les écrans tactiles sont de plus en plus présents dans les habitacles des voitures modernes avec des tailles en augmentation. Ça devient un véritable argument marketing.

En conduisant, on peut gérer la musique, le Bluetooth, la navigation…. Ça devient difficile d’avoir un bouton par fonction, alors le tactile est une solution, mais ça ne doit pas devenir une obsession.

Écran tableau de bord derrière le volant, écran sur la console centrale, écran dans l’habitacle…, chaque passager a son écran tactile pour régler son siège, la température, la musique…..

C’est joli, il y a plein d’applications, mais c’est aussi dangereux. Parce que pour les utiliser, il faut bien souvent quitter la route des yeux, ce qui représente un danger potentiel.

Male And Female Looking For Map Directions On Smartphone
Male And Female Looking For Map Directions On Smartphone AleksandarGeorgiev

Le temps de réaction

Selon une étude, quand l’attention est détournée par une commande tactile sur écran, le temps de réaction face à un obstacle augmente de 57%.

Comparons :

En principe, dans des circonstances normales, le temps de réaction est d’une seconde.

  • Sous l’influence de l’alcool, c’est 12%
  • Sous influence de cannabis c’est 21%

Quand on tapote sur l’écran tactile intégré dans le tableau de bord ou sur le smartphone, c’est 57%, ce qui est énorme.

Frustrated woman using cell phone next to car wrecked on guardrail
Frustrated woman using cell phone next to car wrecked on guardrail Chris Ryan

Et ce n’est pas sans conséquence, exemple en Allemagne :

Un conducteur roulait sous une forte pluie et il a souhaité augmenter la vitesse des essuies glaces de sa voiture. Celle-ci est équipée d’un détecteur de pluie, mais il faut passer par l’écran tactile et les sous-menus pour modifier leur vitesse manuellement. Donc il a perdu le contrôle de sa voiture et a heurté des arbres.

Conclusion il a reçu une amende de 200 euros et une suspension du permis de conduire d’un mois. Les juges allemands ont considéré l’écran tactile comme un appareil électronique dont l’utilisation est interdite au volant.

L’Italie réfléchit à comment réformer le code de la route pour sanctionner l’usage de ces écrans tactiles, surtout en cas d’accident.  Limiter, interdire ou non l’usage de ces écrans.  Cela implique les différents objets électroniques qui nécessitent de retirer temporairement les mains du volant. ( smartphone, tablette, ordinateur portable…)

Certains constructeurs de voitures résistent à cette mode du tactile, parfois les écrans ne sont tactiles qu’à l’arrêt, d’autres ont simplement supprimé la fonction tactile, et on en revient à la molette, au bouton comme avant.

Certaines marques limitent les fonctions, exemple impossible d’appairer un téléphone en roulant.

Qu’en penser ?

C’est joli, c’est vendeur, cela n’apporte rien en ergonomie, c’est perturbant pour le conducteur, la seule solution serait des commandes vocales ou pourquoi pas revenir aux simples boutons, comme avant ….

Sur le même sujet

Un drone survole mon jardin, c’est permis ? Le coup de gueule de Marianne Virlée dans "C’est pas fini"

C'est pas fini

Débat : attendez-vous avec impatience le Pass sanitaire européen ?

C'est pas fini

Articles recommandés pour vous