Ensemble pour la planète

Les élèves de l’Institut Saint-Jean Berchmans & Sainte-Marie lauréats d’un projet Éco-Solidaire

© © Tous droits réservés

À Liège, Vanessa Kerschen et ses élèves de 5e année en option informatique ont développé un projet durable, social et solidaire afin de réduire, à leur échelle, la fracture numérique en Belgique. Récompensé par l’ONG Autre Terre, leur travail symbolise l’espoir d’une transition vers un monde plus juste et soutenable.

Vannesa Kerschen est enseignante à l’Institut Saint-Jean Berchmans & Sainte-Marie à Liège. D’aussi loin qu’elle se souvienne, cette biologiste de formation a toujours ressenti une profonde passion et un immense respect pour le Vivant, dans sa globalité. "J’ai toujours eu conscience que nous, humains, faisons partie d’un monde vivant, au même titre qu’une fleur dans un champ ou qu’un cheval dans une prairie. Et qu’il faut à tout prix respecter l’endroit dans lequel on interagit." Sidérée par l’absurdité de l’Homme qui est en train de scier la branche sur laquelle il est assis, Vanessa, par l’enseignement, espère conscientiser les jeunes générations, acteurs de la transition de demain.

© Tous droits réservés

Un cours de conscience numérique durable

"Cette belle aventure a commencé un peu bizarrement…" Quelques jours avant la rentrée scolaire 2021-2022, alors que Vanessa enseigne les Sciences, elle se voit attribuer un cours de l’option informatique, pour lequel elle n’a, à priori, aucune compétence… "J’étais assez surprise… Mais visiblement, j’avais le titre requis pour donner ce cours intitulé ‘Préparation aux Études Supérieures’." Sans consigne particulière concernant le programme, que va-t-elle bien pouvoir enseigner à ces élèves, tous probablement plus dégourdis qu’elle en informatique ? "J’ai finalement décidé de coconstruire le cours avec eux, pour rencontrer un intérêt commun. Ils étaient passionnés par l’informatique. Moi, par la Science et en particulier l’environnement et le développement durable. On a alors décidé de croiser ces intérêts et de faire un cours à propos de l’impact environnemental du numérique."


Pour construire le cours, Vanessa s’informe et découvre le projet "Conscience Numérique Durable" soutenu par le programme européen Erasmus+ et fruit d’un partenariat entre trois associations œuvrant dans le secteur de l’éducation en Belgique, en France et en Italie. "Ils ont développé un ensemble d’outils pédagogiques permettant aux enseignants de sensibiliser sur les enjeux environnementaux et sociaux du numérique et d’y apporter quelques recommandations pratiques." Une source d’informations riches et vérifiées de la face cachée du numérique dont elle a également beaucoup appris. "Je n’avais pas conscience de la quantité gigantesque d’énergie nécessaire pour refroidir les centres data ou encore du trajet et de l’impact énergétique d’un seul j’aime sur Facebook… J’ai moi-même été bousculée, c’est ça qui est fantastique dans notre métier. Ça nous permet de nous remettre aussi en question, d’adapter nos comportements et d’aller de l’avant."

© Tous droits réservés

Vanessa accorde beaucoup d’importance à ne pas culpabiliser les élèves, mais plutôt à les conscientiser pour qu’ils puissent utiliser les outils numériques de la manière la plus sobre et adéquate possible. "Ça reste des outils extraordinaires. À tous les niveaux, le progrès numérique peut participer au développement durable. L’important est d’avoir une approche critique et éveillée vis-à-vis du numérique, un secteur qui peut paraître opaque."

Un projet Éco-Solidaire

Pour que le cours ne soit pas uniquement théorique et pour susciter davantage d’intérêt chez ces jeunes, Vanessa a décidé de passer à la pratique ! "On a répondu à l’appel à projets éco-solidaires lancé par l’ONG Autre Terre. L’objectif étant que les élèves développent un projet entrepreneurial, dans le respect des principes du Développement Durable et de l’Économie Sociale et Solidaire, suscitant ainsi leur envie d’agir pour un monde plus juste."

Vanessa et ses élèves se greffent alors au projet de l’ASBL Digital for Youth, une association qui œuvre pour une société numérique accessible pour chaque jeune entre 6 et 25 ans.  "Concrètement, nous avons récolté des ordinateurs défectueux auprès de différentes entreprises et écoles. Nous les avons ensuite apportés dans une entreprise de reconditionnement à Malines, que les élèves ont pu visiter. Enfin, nous avons apporté ces ordinateurs à nouveau fonctionnels à l’ASBL pour qu’elle puisse les redistribuer aux personnes dans le besoin."

Supervisés par d’autres professeurs compétents et motivés, les élèves ont ensuite développé leur propre site internet pour promouvoir la conscience numérique durable et mettre en lumière ce qu’ils avaient appris tout au long de l’année.

Loading...

La cerise sur le gâteau

Même s’il n’a pas été évident de maintenir une motivation constante chez ses élèves, Vanessa assure qu’un sentiment de fierté les animait en fin d’année, avec comme cerise sur le gâteau ce prix reçu de l’ONG Autre Terre." C’était important pour les élèves d’être récompensés. Ça nous a permis d’organiser une sortie scolaire et d’obtenir un financement pour faire durer ce projet pour l’année à venir. Après coup, ils m’ont même dit que s’ils avaient su dès le début quel aurait été l’aboutissement du projet, ils se seraient mis au travail plus intensivement et qu’ils auraient pu encore mieux faire. Pour un professeur, entendre ça, c’est une victoire ! " Finalement, cette professeure passionnée a fini par réclamer ce cours, alors qu’il y a tout juste un an, elle ne savait pas vraiment quoi en faire.

Les jeunes, acteurs de la transition écologique de demain

Pour Vanessa, il est aujourd’hui indispensable de conscientiser les jeunes générations, le plus rapidement possible, aux enjeux environnementaux et sociaux. " D’une part pour qu’ils aient les connaissances nécessaires. Et d’autre part, pour qu’ils prennent directement les bonnes habitudes. " Reste à savoir si les élèves perpétueront ces valeurs et gestes dans le monde de demain. " En tant qu’enseignant, nous semons les graines… En espérant que plus tard, celles-ci germent. Transmettre est ce qui donne du sens à notre vie. C’est pour moi le plus beau métier du monde ! "

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Articles recommandés pour vous