Economie

Les embouteillages maritimes freinent le commerce mondial

Image d'illustration

© AFP

07 févr. 2022 à 13:12Temps de lecture1 min
Par Belga

Les embouteillages dans le transport maritime international freinent le commerce mondial de marchandises et de matières premières, a averti lundi un institut de recherche économique allemand. "Environ 11% de toutes les marchandises expédiées dans le monde sont actuellement bloquées dans des embouteillages", a ainsi indiqué l'Institut de Kiel pour l'économie mondiale (IfW).

"Sur la mer Rouge, la plus importante route commerciale entre l'Europe et l'Asie, il y a actuellement environ 11% de marchandises en moins en circulation que d'habitude", a-t-il illustré.

Dans le même temps, le commerce mondial connaît une forte croissance et, selon les économistes de l'IfW, il a atteint un niveau encore plus élevé qu'avant la crise du Covid-19. 

Goulet d'étranglement

Dans cette optique, Vincent Stamer, économiste à l'IfW, a décrit les goulets d'étranglement actuels du commerce mondial comme "l'expression d'une augmentation extrêmement rapide de la demande que l'offre ne peut suivre".

Les perturbations des chaînes d'approvisionnement mondiales pèsent sur les consommateurs et les entreprises depuis de nombreux mois maintenant. La pandémie a bouleversé les calendriers des compagnies maritimes, notamment en raison de la fermeture temporaire des ports.

En outre, la plus grande économie du monde, les États-Unis, a redémarré plus tôt et plus fortement qu'en Allemagne, permettant au commerce mondial de marchandises de rester à pleine capacité.

Le coronavirus se propage maintenant à un rythme jamais vu auparavant en raison du variant Omicron hautement transmissible. Ce que l'IfW considère comme une menace surtout pour la Chine, la deuxième plus grande économie du monde.

 

Cyberattaques contre des installations portuaires: JT 03/02/2022

Sur le même sujet

Transport maritime : deux à quatre jours d'attente pour arrimer dans le port d'Anvers, selon l'armateur Maersk

Regions Flandre

Le secteur maritime a le vent en poupe, meilleures rentrées quotidiennes depuis 2008

Articles recommandés pour vous