RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Les enfants font vivre le Carnaval de Malmedy

Les enfants font vivre le Carnaval de Malmedy.
25 févr. 2022 à 15:30Temps de lecture1 min
Par Benjamin Verpoorten avec C. Adam

Avant de profiter de quelques jours de congés, une journée déguisée est organisée dans pas mal d'écoles ce vendredi.

A Malmedy, par exemple, le carnaval, c'est une institution. Cette année toutefois, seuls les enfants peuvent en profiter.

Le Tching-Boum est l'un des plus célèbres chants de carnaval de la région.
Le Tching-Boum est l'un des plus célèbres chants de carnaval de la région. RTBF

Le Tching-Boum, un des plus célèbres chants de carnaval de la région, les élèves le connaissent tous. C’est un incontournable du Cwarmé. Et le carnaval, ici, c’est une tradition familiale.

"Mes parents, ma mamy, et toute ma famille sont dans le carnaval depuis que je suis tout petit" explique Mathis. Mais pour d’autres élèves, chanter en wallon, c’est une découverte, un folklore qu’ils découvrent grâce à l’école. "Le carnaval, c'est une tradition traditionnelle du wallon, et pour le faire revivre, toute l'école essaye de refaire une tradition avec tous les gens, et les fait participer" explique, avec ses mots, cet autre élève.

Et Giselle Kehl, l'institutrice, n'est pas peu fière de ses élèves: "Quand on apprend des chansons en wallon, ou des répliques, ou des discours en wallon, ils sont tous sur un pied d'égalité. Qu'ils soient de n'importe quelle nationalité, ils démarrent tous au même niveau et apprennent tous une langue étrangère, le wallon. Et ils s'en sortent tous très très bien, je suis fière d'eux."

Les enfants font vivre le Carnaval de Malmedy.
Les enfants font vivre le Carnaval de Malmedy. RTBF

Lors des 4 jeudis gras, les enfants ont découvert le carnaval: son histoire, ses chants, ses personnages. Aujourd'hui, Hugo dessine le Sotet.

Aujourd'hui, Hugo dessine le Sotet.

"Le Sotet vivait dans les grottes. Et avant, quand on avait des chaussures abîmées ou cassées, on allait mettre nos chaussures devant la grotte, et quand on revenait le lendemain, elles étaient réparées" explique-t-il.

Une relève assurée

Même les élèves de maternelle s'y sont mis.
Même les élèves de maternelle s'y sont mis. RTBF

Même les élèves de maternelle s'y sont mis. Leur rôle: préparer le goûter du jour et le cortège prévu l’après-midi: "On gonfle les ballons parce qu'après-midi, on va aller dehors, et on devra tous en avoir un autour du bras" explique un jeune élève.

Même annulé, le Cwarmé vit. Et la relève est assurée.

Articles recommandés pour vous