Emploi

Les entreprises américaines incitent les employés à revenir au bureau avec de la nourriture gratuite

© Getty Images

10 sept. 2022 à 13:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Les employeurs américains rencontrent quelques difficultés à faire revenir au bureau leurs salariés. Pour les appâter, ils dégainent un argument de poids : de la nourriture et des boissons gratuites. Un avantage en nature que semblent apprécier les salariés, plus enclins à mettre fin au télétravail dans ces conditions.

Aux États-Unis, les entreprises ont trouvé une solution très primaire pour presser les employés à retourner au bureau après cette longue période de télétravail : offrir de la nourriture et des boissons gratuites aux salariés.

Robert Wheeler, président et directeur général d’Airstream, a insisté auprès des investisseurs en juin 2022, disant “qu’une cafétéria à service complet était une pièce maîtresse du nouveau siège de Jackson Center, dans l’Ohio, ‘pour attirer et retenir les employés’”, rapporte le média américain Axios. Le Wall Street Journal a même titré que les employeurs auront besoin du Banh Mi (un sandwich vietnamien) pour faire revenir au bureau les salariés.

La nourriture est-elle un aspect réellement pris en considération ? A en croire l’enquête menée par Consult Morning et le média Protocol en 2021, les employés de la tech voient comme principaux avantages pour revenir au bureau, la nourriture (60%) et les boissons à disposition (53%).

Du côté des employeurs, le message est reçu. Selon Society for Human Resource Management, cité par Axios, l’offre au sein des entreprises a nettement augmenté en 2022 : 51% d’entre elles offrent des collations et des boissons gratuites contre 31% en 2019.

Le difficile retour au bureau des employés

Dans un contexte inflationniste, où le prix de la nourriture augmente, c’est une manière habile de pousser les employés à revenir travailler en présentiel. Car deux ans après le début de la pandémie, les rythmes et modes de travail ont largement évolué faisant du "remote" une nouvelle façon de travailler.

Et la plupart des cols blancs ont adoré ce rythme à domicile. Ils ont pu adapter leurs horaires et passer plus de temps en famille (ou autres activités) en gagnant sur leur trajet entre le bureau et le domicile.

Les grandes entreprises comme Apple, Peloton ou encore JP Morgan exhortaient leurs employés à revenir au bureau après la fête du travail (5 septembre 2022), ce qui avait poussé un syndicat de travailleurs d’Apple, par exemple, à signer une pétition exigeant les dirigeants d’encourager le travail flexible.

Articles recommandés pour vous