Roland Garros - Tennis

Les exploits de Bailly et Vliegen, le trou de mémoire de Swiatek : les cinq faits marquant de la 11e journée à Roland-Garros

Bailly en quart après avoir battu le numéro 1 mondial, finale pour Vliegen et une Swiatek expéditive qui perd la mémoire.

© Belga

02 juin 2022 à 15:01Temps de lecture3 min
Par Jérôme Jordens

Roland-Garros ça continue sur les antennes de la RTBF. Après le choc titanesque entre Rafael Nadal et Novak Djokovic qui a emmené les spectateurs jusqu’aux petites heures, le Court Philippe Chatrier retrouvait un peu de calme en matinée avant de retrouver de l’animation en après-midi pour les derniers quarts de finale du tableau féminin. Qualification de Kasatkina, troisième néophyte en demi-finale et d’Iga Swiatek, qui a connu un petit trou de mémoire après sa rencontre, oubliant son âge. Côté Belge, journée faste avec les qualifications inattendues de Bailly chez les juniors et de Vliegen pour la finale du double mixte. La 11e journée de Roland-Garros, c’est à revivre ici !

Des demi-finales inédites chez les dames

Kasatkina écarte Kudermetova et s'offre une première demi-finale en Grand Chelem

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les demi-finales de Roland-Garros ne verront pas beaucoup de têtes connues dans le tableau féminin. Après Martina Trevisan et Coco Gauff la veille, c’est Daria Kasatkina qui s’est qualifiée pour la première demi-finale en Grand Chelem de sa carrière. La Russe s’est débarrassée de sa compatriote Veronika Kudermetova, partenaire de double d’Elise Mertens, en deux sets 6-4 7-6 (7/5) en 2h05.

Dans une opposition de style entre l’agressive Kudermetova et l’excellente défenseuse Kasatkina, c’est la mieux classée des deux Russes qui a pris le dessus en réalisant moins de fautes et en poussant surtout son adversaire à l’erreur. Sans doute rattrapée par ses émotions, Kasatkina aura eu besoin de cinq balles de match dans le tie-break pour finalement réussir à conclure la rencontre.

En demi-finale, elle retrouvera la seule des quatre qualifiées à avoir déjà connu des demi-finales en Grand Chelem, la grande favorite du tournoi, déjà lauréate à la Porte d’Auteuil en 2020, la Polonaise Iga Swiatek, qui s’est défaite de l’Américaine Jessica Pegula dans l’autre quart de finale de la journée dans le tableau féminin.

L’exploit de la journée pour un Belge

Bailly s'offre le numéro 1 mondial au troisième tour de Roland-Garros junior

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’exploit de la journée sur la terre battue parisienne est belge. Gilles Arnaud Bailly s’est qualifié pour les quarts de finale du tournoi junior en battant le numéro 1 mondial, l’Américain Bruno Kuzuhara, au terme d’un match complètement fou.

Mené un set à zéro, le Belge est breaké d’entrée dans la deuxième manche et doit batailler pour arracher le tie-break. Celui-ci démarre très mal pour le Belge qui se retrouve mené 3/6 et doit écarter trois balles de match. Bailly y parvient brillamment et remporte même cinq points d’affilée pour s’offrir la seconde manche en remportant le tie-break 8/6.

Boosté par cette fin de set à suspense, Bailly pousse d’entrée dans la troisième manche et breake deux fois son adversaire pour mener 3-0 et puis 4-1 après que les deux joueurs aient perdu leur mise en jeu. Le Belge perd encore son service et voit son adversaire revenir à 5-3 et puis même 5-4 mais conserve une dernière fois son service pour s’imposer 6-4 dans le troisième set et remporter ce troisième tour face au numéro 1 mondial.

En quart de finale, Gilles Arnaud Bailly rencontrera le Suisse Dylan Dietrich.

Un Belge en finale de Roland-Garros

Vliegen se qualifie pour la finale du double mixte

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Si Gilles Arnaud Bailly a brillé, il n’est pas le seul Belge à avoir vécu une grande journée du côté de la Porte d’Auteuil. Joran Vliegen s’est qualifié pour la finale du double mixte avec sa partenaire norvégienne Ulrikke Eikeri.

Le duo s’est imposé en demi-finale face à la paire américano-allemande Melichar-Martinez/Krawietz au super jeu décisif. Largement dominée dans le premier set (1-6), la paire belgo-norvégienne a bien réagi pour s’imposer au tie-break dans le deuxième set (7/4), avant d’émerger dans le super jeu décisif (10-7).

En finale, ils retrouveront les deuxièmes têtes de série, Shibahara et Koolhof pour décrocher leur premier titre en Grand Chelem.

Swiatek oublie son âge

Le trou de mémoire de Swiatek

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Iga Swiatek ne fait plus que gagner. La Polonaise en est désormais à 33 victoires consécutives et continue de tout écraser sur son passage, au point… d’en perdre la tête.

Après avoir dominé Jessica Pegula 6-3 6-2, celle qui se rapproche petit à petit du record de Venus Williams de 35 victoires consécutives, a suivi le protocole et apposé un petit message sur la caméra. Pour l’occasion, elle s’est autosouhaité un joyeux anniversaire, elle qui fêtait ses 21 ans la veille de son match.

Mais justement, au moment d’écrire ce petit message, la Polonaise s’emmêle les pinceaux et ne sait plus quelle chiffre noter. "J’ai oublié mon âge", rigole-t-elle devant la caméra avant de finalement apposer le bon chiffre, le 21. Un petit moment cocasse pour la numéro 1 mondial, un peu trop dans sa bulle sur le coup.

Point du jour

Le point du jour entre Pegula et Swiatek

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Si Jessica Pegula s’est inclinée face à Iga Swiatek, elle aura eu le mérite de se battre et de montrer qu’elle avait également du talent. Baladée par les grands coups de la Polonaise, l’Américaine a varié ses coups avant d’asséner un coup droit long de ligne injouable pour Swiatek.

Articles recommandés pour vous