Environnement

Les extraterrestres pourraient communiquer via la lumière des étoiles, selon un scientifique

© Getty Images – DrPixel

06 août 2021 à 12:30Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Un physicien émet l’hypothèse qu’une civilisation extraterrestre avancée pourrait utiliser la lumière des étoiles pour communiquer à grande distance, un peu comme un langage morse interstellaire.

Le monde est de plus en plus ouvert sur le fait que la vie puisse exister ailleurs dans l’univers, dans la Voie Lactée, voire même dans notre système solaire. Des études en cours essaient notamment de savoir si les lunes de Jupiter (Europe et Ganymède) recèlent la vie, ou si les traces de potentielle vie sur Mars sont originaires de la Terre ou bien de la planète rouge, quand d’autres se concentrent sur les OVNI qui font de plus en plus parler d’eux, que ce soit dans les médias ou au gouvernement américain.


Lire aussi : Le projet Galileo, une initiative pour trouver des preuves extraterrestres


Terry Rudolph, physicien quantique à l’Imperial College de Londres, a rédigé un article qui fait beaucoup de bruit dans les médias et les milieux scientifiques, dans lequel il expose : le scintillement des étoiles pourrait être modifié par les aliens pour communiquer, comme l’explique InterestingEngineering.

L’intrication quantique utilisée pour communiquer ?

Ce qui nous semble être un simple scintillement (expliqué par les réfractions multiples et aléatoires de la lumière des étoiles dans l’atmosphère terrestre) pourrait être en fait une espèce de langage caché… Les explications physiques sont complexes mais il explique que les extraterrestres utiliseraient des photons intriqués de différentes étoiles pour transmettre des messages.

Comme l’explique techexplorist : "le phénomène d’intrication quantique se produit lorsque deux ou plusieurs particules interagissent de telle sorte que l’état quantique de chaque particule du groupe ne peut être décrit indépendamment de l’état des autres, y compris lorsque les particules sont séparées par une grande distance". En termes plus simples, dans l’intrication quantique, deux particules sont "reliées" entre elles, même à très très grande distance, et un changement dans l’une se fera automatiquement dans l’autre. N'étant pas expert en physique quantique, si la théorie derrière cette hypothèse vous intéresse, vous pouvez lire l’étude de Terry Rudolph (en anglais).

Le physicien s’est particulièrement penché sur la possibilité physique de faire ce genre de choses mais n’affirme pas que ce soit le cas.

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous