Monde

Les filles privées d'école secondaire en Afghanistan : l'Unesco dénonce un "revers majeur" pour l'éducation

Directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) Audrey Azoulay

© Belgaimage

23 mars 2022 à 19:22Temps de lecture1 min
Par Belga

La directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay a dénoncé mercredi un "revers majeur" pour l'éducation après la décision des talibans de fermer les écoles secondaires aux filles afghanes. Les Etats-Unis ont également condamné cette décision.

"Aujourd'hui, la promesse d'un retour à l'école pour des millions de filles élèves du secondaire a été rompue en Afghanistan. C'est un revers majeur. L'accès à l'éducation est un droit fondamental" a tweeté la cheffe de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, basée à Paris.

"L'Unesco réitère son appel : les filles doivent être autorisées à retourner à l'école sans délai supplémentaire", a insisté Audrey Azoulay.

Le cœur brisé, les larmes aux yeux après avoir espéré, des milliers de filles en Afghanistan sont rentrées chez elles mercredi, après avoir passé seulement quelques heures dans leurs collèges et lycées enfin rouverts, et puis subitement refermés par les talibans.

L'annonce a été faite alors que de nombreuses élèves étaient déjà revenues en cours dans le secondaire, pour la première fois depuis août dernier quand les fondamentalistes islamistes ont pris le pouvoir dans la capitale Kaboul et fortement restreint les droits des femmes à l'éducation et au travail.

Sur le même sujet :

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous